website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2009

Bashung- Vertige de la vie- Pierre Mikaïloff

BASHUNG_couverture_recto_ve.jpg

Reçu en deux exemplaires le lundi 24 Août au matin, j’étais heureux de tenir entre mes mains et en avant-première, ce nouvel ouvrage destiné au Maître.

A quelques pages de la fin, je peux dire aujourd’hui que ce bouquin de 444 pages, se boit comme du petit lait.

 

J’ai bien attendu deux jours de congés consécutifs, et un endroit de rêve niché au coeur de la Provence, pour profiter pleinement de la lecture de l’ouvrage. Tandis que ma belle et douce faisait quelques brasses dans la piscine dont nous avions l’extrême honneur de bénéficier, je ne pouvais décrocher ni ma rétine, ni mon péroné de cette couverture rougeâtre et de son contenu.

 

J’ai tout d’abord stoppé net le livre en court, à savoir l’autobiographie de Gilles Jacob « La vie passera comme une rêve » pour faire place donc à « Bashung- Vertige de la vie – Pierre Mikaïloff – Edition Alphée».

 

Même si nous retrouvons là beaucoup d’interview déjà connue pour les plus ferrus d’entre nous (spécifions bien que les annotations en stipule clairement la provenance), cet ouvrage nous permet toutefois de « cerner » encore un peu plus le personnage Bashung, son œuvre et son cursus.

Les étapes de sa vie « artistique » sont bien respectées, les albums tous bien cités, avec les propos des  collaborateurs de l’époque, et, et c’est intéressant, une manière de bien nous restituer le contexte musical de l’époque.

La part faite à la vie privée d’Alain Bashung, est loin d’être majoritaire, juste ce qu’il faut pour éclairer un lien avec l’album du moment, un changement de situation, resituer un contexte.

La complexité du personnage est bien démontrée, sans aucune lourdeur. Son refus de continuer dans le succès « facile », ses relations avec ses auteurs, arrangeurs, directeurs artistiques, est également bien démontré.

 

Pour ma part, il m’a été difficile de stopper ma lecture lorsque ceci s’avérait nécessaire.

Quelques photos inédites à mes yeux m’ont ravi également, sans parler bien entendu de cette très belle couverture.

 

En bref, j’ai aimé cet ouvrage, et l’ai lu avec plaisir. Et même si encore une fois j’y ai retrouvé beaucoup d’interview que je connaissais déjà, j’étais plongé au cœur de la Bashungmania, et y ai appris pas mal de chose. Le personnage y est honnêtement dévoilé je pense.

C’est un agréable moment passé avec notre éternel Amour et Rebelle, avec sa vie, son œuvre.

 

Je recommande donc la lecture de cet ouvrage, et remercie son auteur Pierre Mikaïloff

d’avoir contacté MonsieurBashung.com, et de nous avoir, par le biais de sa maison d’édition -Edition Alphée-, donné le privilège de découvrir cet ouvrage en avant première.

 

Je précise bien entendu, que cet avis est absolument libre et sans fausse complaisance de ma part.

 

Vous l’aurez donc compris, je vous conseille l’achat de cette biographie sur le Maître, et je vous souhaite une agréable lecture.

 

Greggory Eess

 

 

Commentaires

N'ayant personnellement pas encore eu le temps de lire l'ouvrage généreusement offert par les Editions Alphée, je me contenterai pour l'instant d'exprimer ma fascination pour cette magnifique couverture avec le très grand Alain Bashung, les ongles un peu ...rougis, les ongles un peu rougis !!!

Écrit par : Oliver | 27/08/2009

J'ai craqué ce matin en entrant dans une librairie, j'ai vu la pochette rouge, les yeux de Bash qui disaient "achète moi achète moi..." pas la courage d'attendre la sortie du livre de Marc Besse.
Merci pour ta chronique qui m'inspire à envisager la vie d'ermite ce weekend pour sa lecture.

Écrit par : HKG | 28/08/2009

Merci à Greggory pour sa profonde critique de cette oeuvre qui promet le bonheur à tous les Apaches!
La pochette rouge-passion est à l'image de ce qui guidait le Maître et sa "très belle gueule" crève nos yeux.
Merci aux Apaches qui sauront exprimer leur joie sur ce Forum, à bientôt et bon week-end de lecture à nous tous!

Écrit par : Bashunette | 28/08/2009

HKG, bon week-end; et bonne lecture alors...
Hâte de lire un avis ici, si tu le souhaites bien évidemment :)

Bashunette, bonne lecture et bon week-end !!
Et la date du Rond-point alors ? :)

J'espère que vous passerez tous un bon moment avec l'ouvrage en question; à la rentrée y'aura interro !!! (ça pourrait faire un bon titre de chanson ça "A la rentrée y'aura interro!!)

Écrit par : Greggory Eess | 28/08/2009

M'sieur Greggory, ton site est formidable et je suis bien contente qu'il devienne une référence contrairement à ce qu'espéraient nos midinettes préférées qui rivalisent de sottises en rêvant (devant leur miroir, c'est essentiel) que si la vie en avait décidé autrement, c'est elle que Bachoungue aurait aimées !

Écrit par : juliette | 29/08/2009

Mam'zelle Juliette; Merci beaucoup de ce beau compliment !!
Etienne Olivier et moi-même sommes ravis de cet encouragement concernant notre travail !!
Ravi de te lire enfin ici : )

Écrit par : Greggory Eess | 29/08/2009

Salut les Apaches, je viens pour l'interro Mikailoff.
J'ai bien fait mes devoirs et j'ai terminé la lecture du livre lundi.

Réponse A : un peu déçue, j'avais lu la grande majorité des interviews et entretiens compilés.
Regret que l’auteur n’ai pas insisté un peu plus sur la genèse de Bleu Pétrole et sur les diverses collaborations.
Réponse B : je n'ai pas appris grand chose mais je me suis quand même laissé prendre au fil de l'histoire et j'ai découvert un peu mieux sa période pré-Gaby, les galères et les multiples personnalités qui ont fréquenté son univers.
Réponse C : heureusement pas de compassion, pas de flatterie superflue. On a presque évité les lamentations de Boris Bergman.
Réponse D : le personnage meurt à la fin, j’avais pourtant espoir que le livre ne se termine pas de cette façon mais c’est ainsi. (Ce n’est évidemment pas à cause de cette dernière remarque que je n’ai pas aimé le livre).

Bon voilà, je ne suis pas totalement emballée par l’ouvrage, même si son sujet me passionne toujours autant et me pousse à dilapider mon compte en banque. Je crois que je vais maintenant craquer sur le deuxième manuel bashunguien, celui de Marc Besse, j’attends beaucoup des témoignages et des confessions qu’il a pu obtenir du grand Alain.
Disons que Vertige de la vie m’a permis d’attendre et de me mettre quelques anecdotes sous la dent avant de plus riches aventures (livres, coffrets…)

Écrit par : HKG | 03/09/2009

Merci HKG pour ton devoir sur Bashung, je vois que tu es parvenus à le rendre à temps pour la rentrée...tout juste !

Je dirai même que tu as mieux travaillé que moi sur ce coup là. Pour l'heure au point où j'en suis, je partage assez ton point de vue.

Dommage que le héros meurt à la fin...

Écrit par : Oliver | 03/09/2009

Bravo HKG, ça fait plaisir de voir ton implication dans la chose pour cette rentrée 2009; l'année s'annonce studieuse en Bashungophilie !!!

Comme stipulé dans le post, je suis d'accord pour les
interview.

D'accord également pour la fluidité du livre, de l'écriture.
Le flot est agréable, et les infos bien amenées.

Pour ma part, ça m'a permis d'apprendre sur Bashung, sur sa vie, ses débuts.
Je ne souligne même pas le cas Bergman, car ce type est amer, où qu'il soit, quoiqu'il dise, et je trouve ça dommage... et fatiguant !!!

Quant à la fin du livre...

Écrit par : Greggory Eess | 06/09/2009

Suis assez de votre avis sur ma lecture, et vous rejoins complètement sur l'indignation de "sentir" dans la peau la mort du héros, notre héros !
Fallait-il vraiment en arriver là ?
J'ai tant de mal à l'accepter et c'est bien pourquoi je ne taris pas d'éloges à nos amis Apaches qui lui dédie la splendeur de leurs posts.
Merci pour ce travail magnifique!

Écrit par : Bashunette | 06/09/2009

Je suis assez d'avis avec HKG, ça frise l'indigence sur la fin de l'ouvrage alors qu'il y avait pourtant matière avec Bleu Pétrole..

Je pense que l'ouvrage de Marc Besse gagnera en profondeur sur bien des points.

En attendant sa sortie !

Écrit par : Bertrand | 07/09/2009

Pierre Mikaïloff sera l'invitée des stations du résau France Bleu dimanche 10 Janvier à 14H (rediffusion à 22H) dans l'émission "On repeint la musique". Il présentera son nouveau live, et livrera de nombreuses anecdotes.
A retrouver en podcast sur francebleu.com

Écrit par : France Bleu | 07/01/2010

Merci pour l'info France... Bleue. Quel joli nom tout de même !!!
Pour info, il sera également sur monsieurbashung.com très bientôt... A suivre !

Écrit par : Greggory Eess | 07/01/2010

Les commentaires sont fermés.