website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2009

Le feu au cul de Marilou

 

le feu au cul de marilou.jpg

Pour éteindre le feu au cul de Marilou,
Un soir n'en pouvant plus de jalousie,
J'ai couru au couloir de l'hôtel décrocher de son clou,
L'extincteur d'incendie.

Brandissant le cylindre je frappe paf,
Et Marilou se met à geindre,
De son crâne fendu s'échappe un sang vermeil,
Identique au rouge sanglant de l'appareil,
Elle a sur le lino, un dernier soubresaut, une ultime secousse,
J'appuie sur la manette, le corps de Marilou disparait sous la mousse

 

 

Meurtre à l'extincteur ( Serge Gainsbourg )

L'Homme à Tête de Chou ( 1976 )

détourné et posté par Olivier

Commentaires

On s'y croirait...
Sympa le montage, et la petite Miss croquée sur mur, pas mal!!

Et le petit lapin de Playboy ronge mon crâne végétal shoe shine boy

C'est fou comme, il est toujours jubilatoire de lire et d'écouter cet album, hier soir encore, je l'ai avalé dans le profond de la nuit; quel plaisir éternel...

"Et je demandais au pompiste derriere le zing le plein de kérozéne..."

Écrit par : Greggory Eess | 25/11/2009

Encore une superbe réalisation d'Olivier!!

Ce texte, si cru, violent et si bref en même temps, j'adore!

Écrit par : Etienne | 25/11/2009

Merci les gars...

Album énorme, texte sublime: sexe, violence, souffrance, folie, jalousie, tête de chou, shampouineuse, provision de fumigène, deux macaques, extincteur, helicoléoptère, paire de Lévi's, pupille absente, iris absinthe, lapin de play-boy, shoe shine boy...

Tout y est, et désormais le génie de Gainsbourg mêlé à celui de Bashung (et Gallotta).

Fabuleux destin de cette tête de chou, d'abord sculpture, puis paroles et musiques... désormais ballet . Jusqu'où ira-elle ?

Écrit par : Oliver | 26/11/2009

Les commentaires sont fermés.