website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2010

Stillle Nacht

 

IMG_0757.JPG

 

 

Parce que cette année encore le Père Noel a été très gentil avec moi, je ne peux m'empêcher naturellement de vous faire part de ce joli cadeau, reçu hier.

Une fois encore Bashung était présent en cette sainte journée. Voilà une belle surprise, qui ne manquera pas de me remémorer bons nombres de souvenirs.

C'était l'année dernière, fin Novembre, début décembre. Nous étions alors des Apaches, en  liberté, dans les pleines Parisiennes se dirigeant vers un spectacle qui regroupait certains des sommets de notre culture, en l'occurence Bashung et Gainsbourg. Deux sommets "réunis" pour nous interpréter une version de L'homme à tête de chou.


A l'époque, le choc le plaisir l'attente, bref, un wagon de sentiments difficilement explicables, ne m'avaient pas permis de pouvoir rédiger le moindre article sur cette fabuleuse et très attendu rencontre artistique.
Je n'ai jamais pu exprimer tout ce que j'ai pu resentir ce soir là, entre l'émotion d'entendre Bashung narrer Gainsbourg et sa tête de chou, l'absence physique très lourde de Bashung, remplacé par cette chaise vide. On ne peut s'empêcher de penser ce que ce spectacle aurait pu être, si notre idole avait eu le temps de le jouer sur scène, cela aurait été vraiment grandiose  !

Le simple fait d'entendre les premières notes et surtout les premières paroles de Bashung, furent déjà un choc énorme, où vous loupez plusieurs sacrées secondes voir minutes à vous en remettre. Destabilisé aussi par l'absence du petit carilllon, qui marque l'entrée de notre reporter amoureux, dans le salon de sa future victime.

Trop de sentiments déchirés dans tous les sens, sans compter bien sûr, l'effet (s) Guiness d'avant spectacle qui venait exacerber ses sentiments.

Bref, la grosse claque, énorme  !!! Superbe soirée, très bons souvenirs ! Merci encore aux abonnés présent ce soir là !

Alors, pour encore mieux assimiler cette expérience, je guettais les dates de la tournée pouvant me permettre un nouvel extase scénique  !


Le Pére Noel, qui fait toujours les choses très bien, m'a espionné, écouté, et fait un excellent choix !

Le plus dur maintenant, sera d'attendre, d'attendre, et d'attendre encore un peu... Avec dans l'espoir cette fois-ci, d'être capable de retranscrire quelques mots à la suite du spectacle.

 

Un "détail" cependant, m'a de suite marqué sur ce beau cadeau; le quel d'après vous...

 

Commentaires

Ouaw la chance Greg !
Le détail : le titre du spectacle ?

Écrit par : Etienne | 26/12/2010

J'en profite pour joyeux-noëler toi bien sur,Olivier forcément et tous les lecteurs bien évidemment !

Je promet de me remettre au postage bientôt, mes excuses pour mes absences de ces derniers temps sur ces pages, je reviendrai prochainement !

Écrit par : Etienne | 26/12/2010

Très Cher Etienne, tu sais très bien que nous ne comptons pas en post; jamais...

As tu des news de Samuel hall d'ailleurs ? Et la blonde qui était avec lui la dernière fois non plus ???? Ah dommage !!!!

Stille nacht très cher !!!!

Écrit par : Greggory Eess | 26/12/2010

Souvenir mémorable d'une soirée de décembre bien mois frileuses que cette année...
Souvenirs nébuleux du double effet Guiness...
Souvenir inoubliable d'une salle surchauffée (au sens propre...), d'une absence omniprésente, d'un texte historique, d'une musique d'ascenseur pour femme seule ou pour homme affamé...
Souvenir d'une culotte aux chevilles et d'une guitare vermeille identique au rouge sanglant de l'appareil
Souvenirs bretons d'un bar de Montparnasse, rendez vous des Apaches...
Souvenirs speedés d'un tacot accosté vers 2H du matin...

Il t'as encore bien gâté le Père Noël Greg, t'es un petit veinard... j'y pense moi aussi à me refaire une petite séance chez Max coiffeur pour homme...

Quoiqu'il en soit, ça fait bien plaisir de constater, que t'as retrouver des cartouches pour charger ta plume, plaisir tout simplement de vous relire Monsieur Eess...

PS pour Etienne: tu as bien raison, joyeux-noëlons-nous tous ensemble !

Écrit par : Oliver | 26/12/2010

Eh bé, ça c'est du Comment' !! Merci Cher ami, un très très bon souvenir pour moi aussi; très chargé en effet !!!!
Très touché pour les cartouches liées à ma plume !! J'ai traversée un phase où l'encre ne coulait plus, ne coulait pas, pour quoique ce soit, c'est comme ça, ça fait parti du truc, pas facile mais c'est comme ça!! Espérons que 2011 m'offrira le plein de cartouche !!

Vive Bashung !!

Osez, Osons...

Écrit par : Greggory Eess | 27/12/2010

Reveillons ! reveillons ! Mais moi je voudrais dormir ! Je vous souhaite plein de belles et bonnes choses pour 2011 ! Pis l'homme il a tête pas la tête, me gourge-je ?

Écrit par : flop | 01/01/2011

Excellente année à toi aussi Flop, qu'elle t'amène par delà les abysses par dessus les vergers...

Merci de ta fidélité à notre travail !

Je te souhaite le plein de bonnes choses, d'amour, de force et de tendresse !

GreggoryEess

Écrit par : GreggoryEess | 02/01/2011

Pardon de venir perturber cet heureux post...Mais j'ai l'habitude de traîner de temps en temps par ici les nuits où je ne dors pas (et, soit dit en passant, toujours avec plaisir). Silencieusement d'habitude, et là, je ne vois pas trop d'autre "interlocuteur".
Aujourd'hui c'est pas la grande forme et j'ai eu le malheur (cette fois) d'écouter Alain. C'était comme un réflexe de survie et c'est plus que raté. Ca m'a plutôt enfoncée à vrai dire, et je suis dans un état un peu moche. C'est comme si chaque son m'émiettait.
Curieux.

Écrit par : C | 03/01/2011

Bonjour C,
Tout d'abord, charmante année à toi, le plein de bonne chose !

Et puis, très heureux de savoir que tu passes ici nous lire régulièrement, surtout la nuit, c'est tellement beau la nuit ! Plus touché et ému, que tu ne vois pas d'autres interlocuteur que MonsieurBashung.com, pour venir parler de ce curieux émiettement.

En revanche, ne t'excuse jamais de déposer un mot ici, bien au contraire, bien au contraire, laisse venir, laisse venir...

J'espère pouvoir te relire bientôt, en savoir un peu plus sur ce curieux sentiment.

Merci C de ton comment'; vraiment !! Tu as donc trouvé ton nouvel interlocuteur en temps de crise...

Écrit par : GreggoryEess | 03/01/2011

Tout à fait très cher Etienne, c'est bel et bien dans le titre du spectacle que se loge l'erreur ! L'homme à tête de chou, et non à la tête de chou !!!

Je visionnais un peu le site du spectacle (lien en haut à droite), j'écoutais en même temps la voix de Bashung me narrer les mots de Dieu Gainsbourg, et j'ai entendu une erreur !! Dans le doute, et avant de me lancer j'ai été vérifier !!! Eh bien c'est bien notre cher ami Bashung qui se trompe : " Je sens mon rythme cardiaque qui passe brusquement à mac 2" et non qui passe "rapidement" à Mac 2...
Bien entendu, vous êtes tout à fait excusé cher Monsieur Bashung....

Écrit par : GreggoryEess | 03/01/2011

Un vrai plaisir que ce spectacle
L'accoudoir d'un fauteuil doit être toujours marqué des entailles de mes ongles bouleversés par le souvenir, par ce prodige accompli par Gallota de nous re-plonger dans les émois d'avant, la chaise vide finalement s'incarne et les retrouvailles opèrent. C'est incroyable ce manque. Le fanatisme et l'idôlatrie m'ont toujours fait horreur. Ce doit être autre chose alors, mais quoi?

Écrit par : sanselixir | 04/01/2011

Salut Sanselixir,

Bienvenue à toi (très beau pseudo, vraiment !!). Je te rejoins totalement sur l'intensité du spectacle et sur l'incarnation de la chaise vide.

"Le fanatisme et l'idôlatrie m'ont toujours fait horreur. Ce doit être autre chose alors, mais quoi?"
Voilà une question qui me turlupine également et depuis bien longtemps. Il doit forcément y avoir une bonne part d'idôlatrie dans la tenue d'un blog tel que celui-ci ou même dans de simples interventions sur le forum officiel.

C'est pourquoi, je me demande depuis toujours, finalement sommes-nous différents des fans de Christophe Maé ou de Michel Sardou par exemple. Pour moi, il est évident que oui, Bashung, on ne l'aime pas pour les mêmes raisons, mais pour lesquelles, alors?

Écrit par : Oliver | 04/01/2011

Pour ma part, je placerais Bashung sur les rails de Flaubert, Olivier Adam, Gainsbourg, mon père, ma mère et 3/4 potes… Des rencontres qui m'ont malaxée un peu, qui ont façonné forcément ce que je suis devenue. Bashung rebondit souvent dans mon quotidien, une ritournelle, un mot, des sonorités qui se répondent malgré moi, au détour de conversations et de promenades. C'est installé dans ma boîte crânienne, j'y peux rien. Merci Olivier d'avoir rebondi toi aussi ;-)

Écrit par : sanselixir | 04/01/2011

Hola,

je suis tout à fait d'accord sur la beauté de ce pseudo, je l'ai pensé dès que je l'ai lu, j'adore !!!
Je suis bien d'accord également sur l'effet Bashung. Parfois un moment, un acte, une vision, un mot et hop, s'enfile dans ma tête du Bashung en veux tu en voilà, qui donne réponse, écho, à ce que j'ai vu , ressenti etc...

En tout cas Sanselixir, merci de ce comment' plutôt sympa, et reste en ligne, j'ai un autre cadeau pour vous, Tête de chou que vous êtes, et si il me fait la même effet qu'à moi, vous devriez être content...

Écrit par : GreggoryEess | 04/01/2011

Je reste en ligne Greggory, et j'ai hâte de découvrir ton cadeau crucifère ;-)

Écrit par : sanselixir | 05/01/2011

Les commentaires sont fermés.