website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2011

Never reaching the End...

bijoubijou.jpg


Nights in white satin
Never reaching the end
Letters I've written
Never meaning to send


Night in white satin - Osez Joséphine - 1991

 

 

Lors de la sortie de l'album Osez joséphine en 1991, cette reprise m'a fait rêver, elle m'a transporté, bien au delà des abysses.

Puis, quelques années après, Notre Apache choisira ces mots pour nous dire Au revoir, Merci, Je Vous Aime ! J'en ai encore des noeuds au ventre quand j'y pense, quand j'écoute le dernier live.

Droit devant nous, sans jamais flancher, le courage de dire Au revoir, la Classe de dire Au Revoir, et Merci.

Tu m'auras appris des tas de choses, mais de toutes les leçons que tu m'as donné, peut-être est-ce celle-ci la plus forte... Le Courage.

 

I love You, I love You, ooohhhh I Love You.

 

12:51 Écrit par GreggoryEess | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

Une très belle leçon d'amour en effet. Je me souviendrais toujours du concert de l'Elysée-Montmartre du 23 novembre 2008, de la communion, de ses boutades, de l'envie de le garder encore et encore. Les places étaient prises pour le Rex en mars.
"J'crains plus la mandragore
J'crains plus mon destin
J'crains plus rien".
Tu as raison Greggory, il nous a laissé la vaillance. Et le dernier coquelicot.

Écrit par : Anne | 14/01/2011

La vaillance, et le dernier coquelicot... C'est bien cela. Et je me souviendrais toujours moi aussi de cette tournée, et de l'Elysée-Montmartre..

Je me souviendrais de tout, toujours...

Écrit par : GreggoryEess | 15/01/2011

Ben, non, on oubliera jamais la classe et le courage de ce Monsieur.

Ce que j'ai toujours trouvé magique avec cette chanson, c'est que même si la reprise de Bashung est supérieure à l'originale, à la fin on se retrouve avec la version des Moddy Blues dans la boite crânienne. C'est sans doute ça une bonne reprise.

Je me rappelle encore dans le hall d'entrée du Palais des Fêtes de Strasbourg, à la fin de son dernier concert alsacien, avec ces mots "Cause I love You" "Yeah! I love you""Oooh! I love you" qui résonnait dans ma boite crânienne...
- "Tu crois que c'est la dernière fois que tu l'as vu ?" me demanda l'autre abruti à qui j'avais offert sa place.
- "Non! non,non, c'est pas possible, c'est sûr, au début j'étais inquiet mais après une telle prestation, je sais qu'il va s'en sortir. De toute façon, je le reverrai, au moins une fois, il le faut..."

Il n'y eu pas d'autre fois, deux billets pour "La Bourse du Travail" de Lyon, remboursé par la Fnac, et c'est tout.......................................................

Écrit par : Oliver | 15/01/2011

exacte, olivier, sur le nez. c'est le courage qu'il nous a apris, et il l'a vecu jusquà la fin. merci pour avoir dit ce qui est toujours dans mon cœur. ce soir, les yeux pleins. xoxoxoxoox

Écrit par : laura t. | 22/01/2011

Les commentaires sont fermés.