website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2013

Christophe - Intime Tour - Seul en scène

chris.jpg

 

Il y a eu des vestes de soies roses, des gants blancs, des mots bleus, il y a eu toutes ces couleurs, toutes ces émotions et bien d’autres encore, et tous ces sentiments pour un seul homme, et quel homme, quel artiste, une légende !

On a crié Aline avec lui pour qu’elle revienne, on a poussé des Ouhouh pour accompagner son Succès fou, et moi, l'Apache au cœur tendre, j’ai lâché une larmichette.

Comme expliqué en préambule, Christophe voulait cette tournée et donc ce concert, intime, seul avec nous, comme à la maison... Ce n’est pas tous les jours qu’on est avec Christophe en tête-à-tête ! C’était donc comme à la maison, comme il le souhaitait. Parfois quelques trous de mémoire ou fausses notes, alors il nous en faisait part, s’arrêtait puis reprenait ; comme à la maison on vous dit !

Cet homme là a quelque chose de précieux, de délicat, dans ses mots, dans ses notes, il y a une douceur qui vous transporte, quelque chose de... pastoral; de divin !!

Le mot dandy retrouve avec lui son vrai sens... enfin. Loin des petits zozos chanteurs ou autres chroniqueurs télés à la barbe de 3 jours et aux costumes rétros que nous crache notre vulgaire boîte à image. Seul en scène, tour à tour derrière un piano à queue, derrière deux synthés, derrière une 12 cordes ou une guitare électrique, il se ballade, et nous promène au gré des titres magiques qui ont jalonné sa carrière, Aline, Les mots bleus, Succès fou, Les paradis perdus... et d’autres connus et moins connus.

D’abord très timide, puis très intime, au fil des notes, on le devine plus à l’aise, plus bavard, notamment après... deux scotchs (pour la voix dit-il)!! Il y a aussi son humour, qui fleuri, au fil des apartés avec son public, comme à la maison...

2H30 de complicité respectueuse avec son public qui lui rend bien, et d’émotion forte, le beau bizarre s’éclipse, et là encore, Christophe démontre toute sa générosité et sa simplicité. Toute lumière allumée, il reste avec nous 15 minutes en scène à signer des autographes et serrer les mains à son public massé au pied de la scène.

Rien que pour ça (et pour tout le reste) la « nouvelle génération » peut en prendre de la graine.

Cher Christophe, j’ai été très heureux, très ému de vous voir sur scène et ce moment restera gravé dans mon esprit par la force de votre présence.

Puis, à titre tout à fait personnel, maybe que ce concert après 7 ans de résidence Phocéenne, sera le dernier concert Marseillais d’une longue série, Dominique A, Arno (3 fois), Brigitte Fontaine (2 fois), Philippe Katherine, Thomas Dutronc, Arthur H, BB Brunes bref, une liste non exhaustive...

Bien entendu, il y a eu Alain Bashung aussi ici, bien entendu, bien entendu, bien entendu... Mais Bashung, je l’ai vu à travers toute la France Bashung, de 1995 à 2009, 12 fois au total, minimum 3 fois par tournée, 4 fois pour la dernière tournée, la 5 date ayant été annulée, je m’en souviens comme si c’était hier...

Jamais plus un concert, sans me dire, c’est pas Bashung tout de même, c’est pas Bashung ! Jamais plus un concert sans me dire que je ne le reverrai plus, jamais plus un concert sans y penser, sans penser à cette surexcitation post-concert Bashungnien ! Mais là Cher Christophe, la charge était telle, que l’absence était moins forte ; et je vous en remercie.

Alors bien entendu, j’ai secrètement espéré entendre votre superbe reprise d’Alcaline, mais elle n’a pas eu lieu, mais c’est bien normal, c’était votre tour de chant, le sien est définitivement clos.

Je vous remercie infiniment pour votre générosité, pour votre classe, pour votre talent, et pour la larmichette que vous m’avez soutiré (sur les Paradis perdus).

 

http://www.christophe-lesite.com/

Commentaires

Très bien dit, merci
oui, Superbe !

Écrit par : fleur | 09/02/2013

Salut Apache-au-coeur-tendre,

Merci de nous avoir fait partager d'une si belle façon l'instant fragile de cette rencontre.

Compte rendu limpide, émouvant et fort bien écrit. On sent bien à travers ton texte que le Dandy un peu maudit, un peu vieilli marche sur un fil tel un équilibriste. La marque des plus grands.

Je n'ai jamais eu l'honneur de le voir, ce n'est pourtant pas l'envie qui m'en manque, mais Christophe ne se produit que très rarement dans l'Est de la France. Hélas... Je ne désespère pas, pourtant de m'offrir un jour, un de "Ces petits luxes".

Un nouvel album intitulé "Paradis retrouvés", clin d'oeil aux "Paradis Perdus" de 1973, sortira le 11 mars 2013, cinq ans déjà après "Aimer ce que nous sommes". Cet album compilera 13 chansons inédites de sa période Motors (1972-1982) malaxé par les petits doigts du dernier Bevilacqua avec les technologies d'aujourd'hui. On nous promet un résultat "stellaire"... A suivre.

Merci Greg pour cette viré sur La Route de Salina, on y reviendra...

Écrit par : Oliver | 11/02/2013

Salut Les Volontaires,

Comme je suis distrait, je n'ai même pas pris le temps de vous répondre !! Et pourtant, vos comments' m'ont fait plaisir, comme d'habitude mais, là, ça faisait quelques temps que je n'avais pas fait glisser le stylo sur le Moleskine, donc merci pour vos observations sur l'écriture !

D'autant plus que j'ai eu le plaisir de voir que l'article a été repris sur le forum officiel de Christophe, et que là encore, il a été apprécié ... Ma foi !! Que demander de plus !!

Voilà, ça c'était pour la partie remerciements, et auto-satisfaction !!! Ca fait toujours plaisir, surtout en ce moment !!

Il faut bien avouer que ce concert restera gravé très très longtemps, et même si j'ai vu quelques affiches pour le mois de Mars annonçant quelques concerts qui pourraient me séduire, j'aimerai bien, que celui-ci reste le dernier !! C'était beau fragile et intense...

Écrit par : GreggoryEess | 21/02/2013

Bonjour,

je suis étudiant en master 2 à l'école d'architecture de Strasbourg.

le diplôme se conclut pas un Projet de Fin d'Etudes dont le choix du sujet est laissé à l'étudiant.

Etant un grand fan de monsieur Bashung, j'ai opté pour la création d'un bâtiment qui lui serait dédié à Wingersheim. Pas un musée, mais un espace de mémoire vivant, avec salle de concert,...

Comme je sais que vous connaissiez bien le chanteur et l'homme, auriez-vous des informations susceptibles de m'aider dans cette tache ???

Merci par avance,

Stephan

Écrit par : stephan | 25/02/2013

Bonjour Stephan,

Merci de vous adresser à nous.
Quelle belle idée pour ce projet de fin d'étude ! MonsieurBashung.com serait ravi d'y participer à sa manière.

Donc, je t'envoi un mail très vite, et nous voyons ça tous ensemble, autour d'une bonne bouteille de Riesling (par exemple).

A bientôt... Osez !

Écrit par : GreggoryEess | 27/02/2013

pas de soucis !!!

Écrit par : Stephan | 28/02/2013

Les commentaires sont fermés.