website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2014

Le corps juste - Apache Histoire d'une rencontre : Dabitch-Bashung-Ben Mahi

apache création.jpg

 

Apache, c’est la rencontre de deux artistes Alain Bashung et Hamid Ben Mahi, avec de profondes similitudes sur leur enfance, l’un en Alsace, l’autre en banlieue Parisienne. La musique pour l’un, la danse pour l’autre. L’expression artistique pour les deux, pour rompre le quotidien et l’évident destin.

Apache, ce sont des danseurs, la compagnie Hors Série, qui extériorisent leurs maux, leurs différences sur scène dans un décor dépouillé, en dansant sur les accords étirés du Bash.

C’est cette rencontre abstraite que nous narre Christophe Dabitch dans Le corps juste. La rencontre imaginaire de ces deux artistes, et de ces deux univers...

Ce livre m’a permis d’approcher une nouvelle fois la danse, ce domaine élégant, plein de suggestions et de réflexions ouvertes. Le corps juste, nous invite à suivre la construction du spectacle. La voix de Bashung résonne, comme ces titres ou extraits de ses chansons qui ouvrent les chapitres. J’ai aimé le parallèle de ces deux arts, comme celui de ces deux vies.

Hamid Ben Mahi nous conte aussi la naissance du Hip-Hop en France, et ça aussi ça m’a bien plu ! Quel souvenir... La vision de celui qui a vécu ça de l’intérieur, comme une arme de combat et de défense, et bien entendu d’expression. On y retrouve un brin de notre jeunesse (avec la naissance du hip-hop) avec les danseurs qui ont vu naître cette danse dans la rue, car l’accès « aux ailleurs » étaient difficile...

De très beaux clichés signés Christophe Goussard  dessine parfaitement l’atmosphère de ce spectacle, ou pour ma part j’y vois un côté... A perte de vue !!

Le corps juste, est donc une expérience une rencontre et un parallèle inattendu que je souhaitais partager avec vous, et que je vous encourage à lire. Puis, Apache, démontre une fois de plus la force de l’œuvre Bashungienne ; à se retrouver là sur scène à accompagner des danseurs...

Pour vivre cette rencontre, courrez chez votre libraire préféré, et demandez :

lecorpsjuste.jpg

 Le corps juste

De Christophe Dabitch et Christophe Goussard

Edition : Le Castor Astral

 

Pour sûr, lorsque vous lisez Le corps juste, vous n’avez qu’une seule envie, voir le spectacle ! Voici donc pour vous Tête d’Apache, les dernières chances de vous y rendre, et les coordonnées liées à cette création :

Compagnie Hors Série 

Prochaine date de tournée :

FEVRIER 2014

Apache– Mar. 11 Février – Centre Culturel d’Oloron Sainte Marie (64) 

Apache – Mer. 19 Février – Théâtre Municipal de Figeac (46)

MARS 2014

Apache– Sam. 8 Mars – Théâtre Les Carmes – Langon (33)

Apache – Sam. 22 Mars – Théâtre de Mimizan (40)

AVRIL 2014

Apache Ven. 4 Avril – Culture Commune Scène Nationale de Loos en Goelle (62)

Puis pour vous Bande d'Apache, voici le scoop MonsieurBashung.com : Une lecture théâtralisée du livre aura lieu pendant les escales du livre à Bordeaux le dimanche 6 Avril au TNBA. Ce sera avec Hamid Ben Mahi, Yan Péchin et à la lecture la comédienne Clara Ponsot.

 

 "A perte de vue des lacs gelés qu'un jour j'ai juré d'enjamber"

 

Commentaires

Merci pour ton enthousiasme qui me donne envie de voir le spectacle et d'acheter le livre..

Écrit par : Anne | 09/02/2014

Dear Anne,

Merci beaucoup; mission accomplie alors !! Malheureusement, il reste peu de date, et la tournée parisienne est finie !!! Reste le bouquin qui oui, vaut le coup !!
Merci pour ta fidélité ...
Biz

Écrit par : GreggoryEess | 09/02/2014

Je ne verrai sans doute jamais ce spectacle mais il est vrai que ton enthousiasme fait plaisir à lire.
Ton article me fait d'ailleurs m'interroger sur ce qui a bien pu pousser Hamid Ben Mahi, qui semble si profondément marqué par le Hip-Hop et la culture urbaine à créer un spectacle autour de l'oeuvre de Bashung.
J'imagine que la réponse est dans le livre...

Écrit par : Oliver | 15/02/2014

Les commentaires sont fermés.