website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2009

A voir le monde de si haut


Comme un damier
Comme un légo

Comme.jpg

Comme un imputrescible radeau
Comme un insecte mais sur le dos


un.jpgC'est un grand terrain de nulle part
Avec de belles poignées d'argent
La lunette d'un microscope
On regarde, on regarde, on regarde dedans


Légo.jpg




On voit de toutes petites choses qui luisent
Ce sont des gens dans des chemises
Comme durant ces siècles de la longue nuit


Dans le silence ou dans le bruit
Dans le silence ou dans le bruit

Dans le silence ou dans le bruit




Comme un Légo ( Gérard Manset )
Bleu Pétrole ( 2008 )


Illustré et posté par Olivier

06/12/2009

Bashung, au coin du feu

medium_feu%20chemin%C3%A9e1.jpg

La voix étouffée du batteur puis,

Ces notes qui s’égrainent doucement comme des perles qu’on enfile, une à une

Et sa voix, à lui, arrive, lancinante. Comme la flamme sur une bougie qui vacille, vibre mais ne s’éteint pas

Des flammes comme on pourrait sentir au coin du feu, dans notre abris sous verre, en écoutant « Dehors » justement

Cette voix semble si proche, si proche… continue comme ça !

Et l’harmonica qui vient prolonger la nuit, le dernier verre de whisky, les braises prenant le pas des flammes

____________________________________________

Voila ce qui m'est venu à la tête en écoutant la version inédite de « Dehors » sur le coffret « à perte de vue »

03/12/2009

Chou ici ou...

IMAGE_202.jpg

 

Les parasites de radio poux m'ont brouillé mes messages fou
Que j'étais de toi Marilou

 

...............................

 

Rajout du 6 Décembre 2009, après spectacle :

En fait je n'ai de cesse d'y penser, mais je n'arrive pas trop à formuler ce que je ressens, ce que j'ai ressenti ; c'est difficile !

Trop de choses, trop de rencontres, trop de chocs : La tête de chou de Gainsbourg, La voix de Bashung, les musiques additionnelles, la chorégraphie, ça fait beaucoup pour un seul homme ; beaucoup pour un seul cœur...

 

Laisse venir, laisse venir...

Ombres chinoises

img_1981-415472685b.jpg
Des ombres s'échinent
A me chercher des noises
Le plus clair de mon temps
Dans ma chambre noire
________________
Mes élans me courent et m'entraînent
Vers d'autres riveraines
Vers la grande inconnue
Loin du réconfort