website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2010

Aucun express...

 

Walhalla.jpg

 

Aucun Walhalla ne vaut le détour

Aucun astronef ne s'y attarde

Aucun navire n'y va

Sinon toi

 

Aucun express - Fantaisie Militaire - Fauque / Bashung

 

 

11/01/2010

La ville intérieure

DSCN2456.JPG
En moi gronde une ville
Grouille la foule dessaoulée
Ses envies au hachoir

À moi s'agrippent des grappes de tyrans
Des archanges aux blanches canines

Qu'on me disperse
Je suis noir de monde
Qu'on me dispense
Du son des leçons
(Photo by myself)

On dirait que...

Sans les poings ....jpg

On dirait que sans les poings on est toujours aussi balèzes

 

Sur un trapèze ( Gaëtan Roussel )

Bleu Pétrole ( 2008)

détourné et posté par Olivier

 

06/01/2010

Trompé d'érection

T'aims plus que je t'attache.jpg

S'agirait pas de se tromper d'érection
Allez vous plaindre à la direction

T'aimes plus que je t'attache
Au radiateur
Tu veux plus que je t'arrache
Le papier à fleurs
Regarde-moi dans les yeux
A quoi on joue
Tu me prends au sérieux
Moi pas du tout

J'ai vu des experts
Tous ivres morts
Secouer des shakers
Ce soir on sort
Tourne la dynamo...


Trompé d'érection ( Alain Bashung- Serge Gainsbourg / Alain Bashung )

Play Blessures ( 1982)

erreur volontaire postée par Olivier

03/01/2010

France 5 le 3 janvier 2010, 16h10

Bashung_1982.jpg
J'ai allumé la télé sans trop y croire, un peu craintif même. Je m'attendais à une de ces émissions bateau, dans lesquelles on aurait raconté une énième fois que Bashung c'était Gaby, vertige de l'amour et Osez Joséphine, avec des images ressassé une 500ème fois et des commentaires plus plat les un des autres.
Et j'ai bien fait de laisser une chance à ce super reportage que je viens de voir!
 
En effet, le style déjà m'a plu d'entrée! On ne voit pas que du Bashung, mais on suit au fil de reportages d'archives toute l'actualité qui a entouré sa musique, à chaque moment clé de sa carrière. De plus les images, de très nombreux inédits, même beaucoup non-vu sur les récents coffrets (à l'arrière des Berlines nottament).
On parle bien sur des tubes, mais aussi de tout le reste, on regrettera seulement que (bien forcé dans une émissions d'une heure) que certains passages importants on était passé brièvement (play blessures et l'imprudence nottament)
Un grand conseil à tous les Apaches, si vous pouvez trouver un podcast de cette émission je vous le sur-recommande.  J'y ai appris un tas de petit détails, participations et autres anecdotes.
Un grand merci à Mr Jacques Pessis à la réalisation qui a su, au cours d'un après midi pluvieux, perpétuer la légende !