website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MonsieurBashung.com au fil du jour... - Page 10

  • Elle jouait Mozart, Chopin...

    bashung,manset,roussel,je tuerai la pianiste,bleu pétrole,mozart,chopin

    Je tuerai la pianiste
    Afin que l'on sache
    Que la vie d'artiste
    N'est pas rose, n'est pas sans tache
    Comme un navire qui tangue
    Qui rend ses attaches
    Je tuerai la pianiste
    Afin que l'on sache
    Que quelque chose existe
    En dehors de ça

    Quand elle avait vingt ans
    La foule à ses pieds
    Sous les lambris dorés
    Qu'elle jouait Mozart, Chopin
    Je tuerai la pianiste
    Qui n'a pas su m'aimer
    Dans la chambre je pleure
    Où l'amour se cache
    Je tuerai la pianiste
    Afin que l'on sache
    Que quelque chose existe

    Et quand ce sera fait
    Que le jour sera levé
    Sur le satin de ses méfaits
    Comme une pierre soulevée
    Où grouille la vermine
    Dans le champagne et les caviars
    Dans son manteau d'hermine
    On pourra la voir, le corps abîmé
    Au fond de sa baignoire
    Blanche comme un lys

    Je suis un Apache, je suis un Indien


    podcast
    °
    °
    Je tuerai la pianiste ( Gérard Manset / Gaëtan Roussel- Alain Bashung )
    Bleu Pétrole ( 2008 )

    Exécuté et posté par Olivier

  • La Nuit Je Mens ?

    bashung,la nuit je mens,fauque,les valentins,fantaisie militaire

    On m'a vu dans le Vercors
    Sauter à l'élastique
    Voleur d'amphores
    Au fond des criques
    J'ai fait la cour à des murènes
    J’ai fait l'amour j'ai fait le mort
    T'étais pas née

    podcast

    La nuit je mens
    Je prends des trains à travers la plaine
    La nuit je mens
    Je m'en lave les mains
    J'ai dans les bottes des montagnes de questions
    Où subsiste encore ton écho
    Où subsiste encore ton écho

    saut-a-l-elastique-t13631....jpg
    °
    .
    La Nuit Je Mens ( Alain Bashung- jean Fauque / Alain Bashung- Les Valentins )
     
    Fantaisie militaire ( 1998 )
    °
    .

    Honteusement détourné et posté par Olivier

  • FigarOh! Gaby

    348254481.jpg

     

    Il y a quelques soir de ça, je rejoignais un ami, sur le cours d'Estienne d'Orves. Un cours vaste et charmant, sur lequel on peut se délecter d'alcool anisé à une minute seulement de l'inévitable vieux port de Marseille. Cet ami a aussi la particularité d'être le créateur de ce site et que vous pouvez retrouver (à sa cadence!) sur les pages que vous consultez actuellement. Il s'ensuivit une folle soirée, de folles nouvelles et tout un tas d'autres folies en retard à se raconter. 

    Le lendemain, me levant bien après l'aube je retrouvais quelquechose dans la poche de mon jean. Cet ami m'avait passez cet article. A moi de vous le transmettre...

     

    Au passage, j'en profite pour faire remonte une ancienne réalisation de Mr Oliver !

     

     

  • Putain ce que t'as été belle

    Bijou-bijou, Bashung, Bergman, Tardieu, Roulette Russe

     

    Bijou, bijou
    Je pourrai pas te dire au revoir, ce matin j'ai pas le bambou
    Putain ce que t'as été belle
    Quand tu te mettais à genoux

    Bijou, bijou
    Je vais pas faire de bruit, juste un café c'est tout
    Je peux plus rester ici
    Je dormirai je sais pas où


    podcast

     

    Bijou, Bijou ( Boris Bergman- Daniel Tardieu / Alain Bashung )

    Roulette Russe ( 1979 )

     

    Orfèvrerie Olivier

  • Mes mains sont sur un p'tit cul

    bashung,bergman,toujours sur la ligne blanche,roulette russe

    Mes yeux sont dans le miroir où je les ai laissés
    Je me reconnais même plus sur les photos
    Je comprends pas vos questions
    Je comprends pas vos prisons
    M'ont fait prendre trop de cachets dans leur cachot

    Mes mains sont sur un petit cul que j'ai pas touché
    J'ai dit ça comme ça, faut pas le prendre de haut
    Je signerai où vous voudrez, je signerai mais faut m'expliquer
    J'ai pas bien lu le scénario

    Je me souviens d'une autoroute...
    Coupée en deux
    J'ai pas vu le panneau...
    Je fermais les yeux

    Toujours sur la ligne blanche

     

    Live Confessions Publiques

    podcast

     

    Toujours sur la ligne blanche ( Boris Bergman / Alain bashung )

    Roulette Russe ( 1979 )

     

    Détourné et posté par Olivier