website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2010

Bashung et vous...

fantaisiemilitaire.jpg

 

Il fut un temps, il y a bien longtemps, il y a quelques temps, où nous avions pour habitude, de sonder vos diverses préférences Bashungnien, pour, que du haut de notre modeste travail, nous puissions (nous la fine équipe du site) retranscrire une synthèse de ces dites préférences.
 
Alors voilà, Clyde a une petite amie, euh non, alors voilà, le dernier sondage en date qui aura traversé tout l’été, était le suivant :
 
« Laquelle de ces galettes bashungnienne préférez-vous ? »
 
Vous avez été 207 personnes à répondre à ce sondage, dont voici les résultats :

Roman Photo
6,28%


Roulette Russe
7.24%


Pizza
10.14%


Play Blessure
35.74%


Figure Imposée
6.28%


Passé le Rio Grande
10.14%

 

Novice 

24.15%
 
 
Sans grande surprise (pour ma part en tout cas), c’est le fameux, le mystérieux l’intemporel et indémodable Play Blessures qui arrive (largement) en tête, sur la période de Roman photo (1977) jusqu’à Novice (1989).
 
Je me permettrai de raviver vos douces mémoires, et de vous rappeler également, qu’avant ce prestigieux sondage tout droit sorti de mes neurones en alerte, nous avions sollicité votre précieux avis, concernant une autre période de notre Apache préféré ; de 1991 à 2008 ; soit de Osez Joséphine à Bleu Pétrole !!
 
Et le résultat final donnait pour 254 votants ceci :


Bleu Pétrole
20.07%
 
L'Imprudence
22.83%
 
Fantaisie Militaire
40.94%
 
Chatterton
7.08%
 
Osez Joséphine
9.05%

 
Là, Fantaisie Militaire arrive très largement en tête. Pas étonnant qu’il ai gagné le prix des 20 ans des Victoires de la Musique, en étant sacré Meilleur album des 20 dernières années. Je fus en revanche très surpris à l’époque, de m’apercevoir le peu de vote qu’a suscité Osez Joséphine, et très intéressant de constater l’inexistant écart entre Bleu Pétrole et L’imprudence. Et pourtant, pour moi, il n’y a vraiment pas (roman) photo entre les deux !
 
Et vous, qu’en pensez-vous de ces résultats ?
 
Ce qui pourrait être intéressant, c’est de voir un sondage avec les deux premiers de chaque période, ou bien les premiers de chaque période, et de constater le résultat des votes !! Intéressant non...
 
Osons, Osez !

06/09/2009

Apprends ton Play Back, Play Blessure

Bashung_-_Play_Blessures.jpg
 

 

 

 

 

Aahh, Quel plaisir de retrouver ce douillet espace, retrouver mon Cher Ami, ses photos quelques bribes de ses textes.

 

La semaine à venir va être, je pense, riche en événements et sensations. Tout d’abord, pour ma part, ça commencera avec  la sortie du nouvel album de Mathieu Chédid - M - Mister Mystére..

Ce titre existe déjà dans le dernier album en date de Brigitte Fontaine (Libido) que Notre Reine Nationale signe et interprète, poussée par les cœurs et les partitions de Mr M.

 

Il sera intéressant de voir les différences d’interprétations pour ce morceau donc, et puis très intéressant tout court de découvrir les nouvelles pépites de Mathieu Chédid.

Et puis bien sûr, celui que nous attendons tous, l’ouvrage de Marc Besse sur notre Cher et Tendre.

L’ouvrage est attendu, très attendu. Espérons que sa lecture sera comblée dignement cette attente. Quelques belles heures de lectures devant nous…

Vite, vite !!

 

 

 

Hier soir, tard, au beau milieu de la nuit fenêtre ouverte pour capter de l’air frais; j’écoutais : Procession !

Waoooo, quel morceau !! Même après toutes ces années, je trouve cet album comme venu de nulle part, incomparable (dans le microcosme de ma petite culture musicale) à aucune autre œuvre.

Aujourd’hui encore, je trouve cet album en avance, hors temps, totalement décalé. Si bien, qu’il serait difficile de le situer dans un contexte, une époque musicale, pour celui qui n’en connaîtrait pas l’année de création (1982).

Je parle de ce morceau, mais, tout l’album est comme ça !!

Bien trop jeune pour le savourer l’année de sa sortie, c’est quelques années plus tard que j’ai découvert l’opus !

Des nuits, des nuits entières « scotchés » par les matières illicites, par quelques verres de trop, en jouant mon Bashung devant ma glace, seul ou avec des potes ; passant en revue l’œuvre Bashungnienne.

 

Cet album nous amenait dans les abîmes, les méandres, difficile en effet de rouvrir les yeux après Procession…

J’croise aux Hébrides, j’envisage etc quelle folie !! Puis volontaire bien sûr.

J’en étais même rendu à rêver d’aménager  dans le 15éme Arr. Parisien, proche de la station de métro du même non, ligne 12.

 

Mon fanatisme n’aura pas eu raison de moi cette fois ci, et je resterai pour quelques années station Louis Blanc, ce qui n’a absolument rien à voir avec Bashung…

 

Après l’énorme vague Bleu Pétrole, une profonde (re)plongée dans Chatterton, idem pour Passé le Rio Grande, voilà donc quelques mois, que je n’avais pas écouté Play Blessures en entier…

 

J’aimerais pas qu’on m’ausculte

De quel droit

J’envisage un remake

Rien que sur moi

J’envisage de me revoir

Seul à seul

J’envisage…

J’envisage le pire

 

J’adore… sans compter !!!!!

 

On reconnaît bien là la patte Gainsbourg, dans la façon d’écrire, la découpe des phrases, les phrases courtes, les « sons secs »…

 

Et il aura fallu attendre 27 ans, pour que ces deux … de la chanson Française, puisse se retrouver de nouveau, confondre leurs mots, leurs musiques et leurs voix.

Il aura fallu attendre 27 ans pour entendre Alain Bashung interpréter ce qui est (à mes yeux) le plus grand album de Serge Gainsbourg devant Mélody Nelson (toujours à mes yeux) L’homme à la tête de chou.

 

C’est en effet du 27 Novembre au 19 Décembre 2009, que le théâtre du Rond-point accueillera cette rencontre culte, après avoir était crée à la MC2 Grenoble le 12 Novembre 2009.

 

J’en frémis, j’en frémis d’avance…

 

Rien que le doux bruit du rideau de perle qui ouvre l’album de Gainsbourg, ce doux bruit résultant de l’entrée de l’homme à la tête de chou, dans le salon de… Marilou.

 

J’en rêve, j’en frémis, j’en frissonne d’entendre la voix de l’Indien-Bashung fredonner :

 

Aux aurores, j’allais au café buraliste

Faire provision de fumigènes,

Et je demandais au pompiste

Derriere le zing, le plein de Kérozene

 

Toute une vie, toute mon éducation… Allié aux imitations Bashungnienne, nombres de fois, la voix tremblotante ; j’ai prononcé ces phrases…

 

 

 

C’est donc en attendant ces sorties littéraires, cette rencontre au sommet ; et avec un grand verre de Perrier-Pulco, que désormais, je me noie dans … Play Blessure.

19/06/2009

Alain Bashung - Volontaire

Mes Amours,

Vous permettez que je vous appelle ainsi n'est ce pas ?

Venez, venez là mes Chèris, regardez ce que le gentil Greggory Eess a trouvé pour vous.

Installez vous bien, callez vous bien, car pour moi, ce fut un immense plaisir.

Pour ma part, Chères Lectrices, Chers Lecteurs, Chers Vous Chers Vous; c'était La première fois.

Et comme nous pouvons tous l'admettre ici : Nous n'oublions jamais la première fois !

Alors asseyez vous; et dégustez !

21:36 Écrit par GreggoryEess | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook