website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2017

I love You...


 

J'ai écrémé quelques versions ce soir, et versé quelques larmichettes...

(Mais j'ai un peu bu aussi...)

C'est incroyable cet effet que tu me fais !

 

Tu sais, j'étais là, j'étais là... Juste en face de toi, avant dernier concert à l'Elysée Montmartre... Oui je sais, je me répète, mais je n'arrive pas  à me départir de ce morceau, cet instant de ma vie! 

Alors, parfois, au risque de titiller la larmichette, je me passe boucle, une sélection Bashungnienne, et qui ce soir, est arrosée d'un Chablis bien glacé... Oui, J'aime le vin blanc bien glacé ! 

Oui, veuillez m'excuser de cette précision viticole dont vous devez vous foutre éperdument... En toute logique !

Bashung, est une locomotive dans ma vie, un phare, une lueur profonde et intense à suivre, et là, toujours là;  dans les moments les plus... Dans les moments !

Mon Cher Ami, Mon Très Cher Ami, si tu savais comme ton absence me pèse...

I Love You, OHHH I Love you...

 

 

 

 

27/05/2017

Night in white without Bashung


Un soir

Parmi d'autres soirs

Ou tu me manques

Tu me manques

d'une force

Du plus profond

De mon torse

...

20/05/2017

Darc en Mai...

dd.jpg

"Suis né en mai, c'est moi l'printemps"

 

 

16/04/2017

Quand Yan Péchin ressort sa guitare taguée Bashung...

guitare bash.jpg

"Quand on ressort une guitare pas utilisée depuis un
bon bout de temps ..." Yan Péchin 

Merci à Yan Péchin pour la photo; pour l'émotion; et le partage...

12/04/2017

Darc en pleine lumière

 

 

 

darc.jpg

 

Il y a des moments, des instants plus fragiles que d'autres, des instants où nous sommes plus fragiles que d'autres, ça doit être ça, et je dois être dedans, là, maintenant, il y a; quelques instants...

Je me languis, me prélasse depuis plusieurs jours, de cet opus tant recherché que je n'avais pas en ma possession : Amours Suprêmes de Daniel Darc. Aujourd'hui, dans ma modeste boutique, je n'ai écouté que ça, toute la journée, uniquement cet album... moins "fort" en sens que Créve-Coeur ou les sublimes La Taille de mon âme ou Chapelle Sixteen, cela reste beau, puissant et profond ! 

Alors ce soir, je n'ai que ça en tête; cet album! Surtout les titres J'irai au paradis et Serais-je perdu ! Et j'en veux encore, encore plus, j'en ai besoin !!! Alors je cherche, je cherche, je cherche et tombe sur quelques pépites; dont celle-ci, qui se passe de commentaire...

 

 

J'en profites pour remercier une personne qui lira ce message; j'en suis sûr... Cette personne à longtemps sévit en ces pages, démontant restructurant des images de notre Apache disparu, dans les premières années de MonsieurBashung.com. Cher Olivier, tu m'auras pousser vers Darc, tu m'auras apporté sa lumière, tu l'auras porté à ma connaissance, mais j'ai mis du temps, trop de temps, trop de temps qui me privera à tout jamais d'une vraie expérience scénique. Il hante mon cerveau depuis, au même titre que Bashung et Gainsbourg, il m'a accompagné dans de durs moments, il est là, et pour toujours ! Je n'ai qu'une chose à te reprocher, tu aurais du me pousser plus fort, pour je puisse le voir en concert ! Merci Cher Ami...

Veuillez excuser cet aparté Bande d'Apache, et restez connecté; j'ai d'autres pépites pour les jours à venir...

Osons, Osez...