website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2009

" L'Imprudence "


Harmonica.jpg

 

podcast

 

L'Imprudence ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain bashung )

L'Imprudence ( 2002 )

posté par Olivier

Commentaires

J'ai toujours aimé et écouté Bashung, depuis mes quinzes ans, jusqu'à aujourd'hui, et demain ;ce; jusqu'au bout!
Mais l'album l'Imprudence, tient une place vraiment particluière. L'Imprudence est pour moi comme pour beaucoup d'entre nous je crois, un élément de ma vie, survenue de surcroît; à UN moment de ma vie. Cet album représente un moment indélibile de ma vie, et me ressource dans les vrais moments difficile; dans les culs de sacs.

L'Imprudence le titre, la chanson, est pour moi le summum Bashungnien. Cette ambiance, ces petits sons du début,les avez vous déjà écouté dans le noir, dans la nuit, dans le vide, le vide intérieur; le vide extérieur... Deux interprétations du même texte dans le même albums, deux interprétations différentes, la dernière cloturant l'album et le résumant très bien.

C'est drôle car tout à l'heure, alors que j'aménageais cette nouvelle piéce de mon nouvel appartement, celle destinée à devenir mon bureau, j'écoutais par le biais d'un fantastqiue appareil JBL qui accueille mon IPOD et en diffuse un son semblable à de bonnes enceintes, j'écoutais donc Bashung, l'Imprudence, et le titre de fin est arrivée. Alors, je me suis arrêté, alors mon coprs tout entier s'est arrêté, s'est stoppé. J'ai attenué la lumière déjà diffuse, et j'ai savouré. Ces premiers accords, espacés, ces attentes ces blancs, cet harmonica; puis... cette voix; cette voix venu d'ailleurs. C'était très étrange de voir ce post quelques minutes après

Peut-être qu'à l'avenir (laisse venir), quand j'aurai envie d'écouter ce morceau, alors peut-être, que je reviendrai sur cet article; car aussi simple soit il, il restera l'un des plus beau de ce site...

C'est notamment pour ce morceau que je ne pourrai jamais me passer de l'album l'Imprudence, je n'imagine pas ma vie sans ce morceau. Etienne disait lui-même il y a quelques temps, qu'il n'y avait rien à faire contre une envie d'Imprudence, une envie d'écoute de l'Imprudence...

Il y a quelques semaines déjà, je me suis procuré le vinyl, qu'est ce qu'il est beau; c'est dingue, une vraie oeuvre d'art...

Tu l'auras toujours ta belle gueule, tu l'auras ta superbe; à défaut d'éloquence...

Écrit par : Greggory Eess | 21/12/2009

Simple et .... d'excellent goût!

Terminer cet album par cette merveille de noirceur, ce joyau sorti droit des ténèbres: c'est plus qu'incroyable!

C'est vrai que cette ambiance, ces bruits quasi métaliques au début...
Bref: bien plus qu'un morceau: un chef d'oeuvre (encore un!)

Écrit par : Etienne | 22/12/2009

Un chef d'oeuvre...

Écrit par : Oliver | 22/12/2009

Je suis d'accord avec l'autre Olivier, c'est tout bonnement magnifique... :)

Écrit par : Achat appartement Tours | 03/12/2012

Les commentaires sont fermés.