website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2010

L'oiseau Lyre

L'oiseau lyre.jpg

 

 Un missile a élu domicile
À l'hôtel de l'oiseau-lyre
Que dire de ces ouï-dire
C'est la chaleur humaine

Désormais je me dore
À tes rires
Je me dore à tes nerfs
À la poussière des météores
À la chaleur humaine

 


podcast

 

Je me dore ( Alain bashung- Jean Fauque / Alain Bashung- Ludovic Bource )

L'Imprudence ( 2002 )

 

détourné et posté par Olivier

 

 

Commentaires

"A la poussières des météores".. bien visible sur ce détournement picturale.

Qu'est ce que j'aime cette chanson, tant en version studio qu'en version live, où la montée crescendo est encore plus palpable.
Désormais... un très beau mot désormais, riche de plusieurs sens. Dans désormais, il y a avant, et maintenant, demain même.
Cette chanson et ce texte sont vraiment magnifique. La renaissance ?

Désormais je me dore à tes rires

A la crypte des monastères

A la chaleur humaine

Écrit par : GreggoryEess | 02/12/2010

"l'hotel de l'oiseau-lyre" c'est si palpable, pour moi c'est lui; il pouvait chanter n'importe genre de musique. ainsi je pense que cette petite expression est une de mes préférées parmi tout l'œuvre. merci merci pour ce poste. greggory, tu connais ma nouvelle petite video avec cette chanson et des clips de lui. on peut chercher "je me dore" sur youtube pour la regarder. c'est ma première, donc pas parfait mais il y a tant d'émotion dedans, je vous jure. bisous pour vous tous. xoxooxoxox

Écrit par : laura t. | 05/12/2010

Que belle composition!!!

Merci Olivier.

Écrit par : Marcela | 05/12/2010

Chanson, encore une fois absolument géniale dans un style aux antipodes du post précédent (What's in a bird). Quelle beauté, quelle classe.

Merci Marcella et bravo à toi Laura pour ta 1ère vidéo.

A bientôt

Écrit par : Oliver | 06/12/2010

Comme souvent avec Bashung, il faut relire le texte pour en extraire toute son âme.. Les mots sont beaux, parfaitement choisis et organisés..
Et chaque relecture nous fait découvrir une nouvelle interprétation. Magnifique et magique.

Écrit par : Anne | 08/12/2010

Entièrement d'accord avec toi Anne: les mots sont beaux, les mots sont bleus...

En ce qui concerne les différentes interprétations, celle-ci n'engage d'ailleurs que moi et aurait encore été différentes quelques jours avant ce post.

Pour moi, le missile représente son histoire d'amour passée, celle qui l'a partiellement détruit et dont il a "désormais" fait le deuil.
Cet amour lui a pris son innocence et ses rêves, ici symbolisés par l'enfant (l'hôtel) du poème de Prévert "L'Oiseau Lyre". Cet enfant parvient a s'évader du monde réel en jouant avec l'oiseau qu'il cache dans son pupitre. Le missile le plombe définitivement, rien ne sera plus jamais comme avant.

On peux même, selon moi, faire un parallèle entre ce missile et "le pieux dans le coeur qui t'empêche de courir"...

Encore une fois, je me répète, mais cet explication et cet illustration n'engage que moi et je comprend très bien qu'on puisse ne pas la partager.

Et surtout, je comprend encore mieux qu'on ne veuille pas d'explication du tout... à chacun son interprétation, c'est le but de ces textes troubles et ambigües;

Alors... désolés !

Écrit par : Oliver | 08/12/2010

Écrire un commentaire