website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2009

L’hymne à mon héros

2002-10-27_Gresse-en-Vercors01.jpg

Ce fut la première, ma première fois, avec Bashung. Celle qui laisse un souvenir que l’on n’oublie jamais, celle qui nous marque à vie, celle que l’on veut revivre. Elle est pour moi, indéfinissable, hors-du temps et parfaite, comme à la première écoute.

La nuit je mens. Elle sonnera toujours en moi comme celle de l’apprentissage, l’époque ou je perdis ma « novicité »   

Dans le Vercors, c’est sur deux fronts qu’elle m’attaque. Tantôt susceptible de me faire pleurer, ces morsures de murènes que peut nous offrir la vie. Tantôt elle me rend cette force que je croyais avoir perdue. Alors je le prends ce train, cet express à travers la plaine et je repars au combat. Résister, c’est ça oui c’est ça.

C’est ainsi, dans ces longues nuits d’hiver ou ces étranges étés, que je vogue à Ostende ou Sfax, j’y reviens toujours par moment, car elle résonnera toujours comme l’hymne à mon héros

Et oui, son écho subsiste encore et encore, en moi et dans les gorges escarpées du Vercors…

Commentaires

Très joli Etienne... merci! Beau texte, belle illustration, tout y est. Et puis c'est vrai, quelle grAAAnde chanson, quelle immEEEnse chanson.

Mais Etienne, tu es sûr de ta "novicité" ? Ne dit-on pas plutôt "novicitude" ?

Écrit par : Oliver | 19/10/2009

Pour la novicitude, je n'en sais rien
Je voulais associer novice et virginité, je trouvais cette formule "novicité" plutôt adaptée!

Écrit par : Etienne | 20/10/2009

Je te charriai, ne t'inquiètes pas, c'est parce que je trouvais ça à la fois très beau et osé la "novicité"...en tout cas beaucoup plus beau que le "noviciat".

Même si c'est moins romantique, j'espère que tu avais mis des housses en latex sur tes écouteurs...

Écrit par : Oliver | 20/10/2009

Salut les "grands" garçons,
Quoi de mieux que de débuter la journée en écoutant la nuit je mens en regardant le soleil se lever à travers les vitres d'un train. Je ne dirais pas merci à la sncf pour autant, mais ses express m'emmènent parfois vers la félicité.

J'ai moi aussi perdu ma virginité bashunguienne sur cette chanson alors je suis solidaire avec Etienne.

Merci encore de partager sur ce super site vos novissitudes !

Au fait, vous n'avez jamais voulu tenter le saut à l'élastique pour mettre en pratique les paroles de la chanson ?
Moi je vais aller cramer une grange en écoutant pyromane, je pense que ça va me détendre...

Écrit par : HKG | 20/10/2009

Pour être honnête avec toi HKG, je crois que cela me ferai moins peur de cramer une grange que de sauter à l'élastique car malheureusement je souffre du vertige... de l'amour (bien sûr)!

Écrit par : Oliver | 20/10/2009

Quel plaisir de découvrir ce site. Merci Etienne.
A l' analyse, y ressortirait que tu es d' équerre. Volontaire.
Du Vercors au vol de nuit sur l' Antarctique, on frôle l' éphémère.
Jouons les fugitifs, les rebelles dans ces villes de contrastes.
On ne sera jamais des étrangers dans ce monde bashunguien.

Écrit par : Luc | 21/10/2009

et on se retrouvera toujours sur la lande...

Écrit par : Etienne | 21/10/2009

Faut savoir parler du Vercors.. pas si escarpé que cela !

Écrit par : Vertaco | 21/10/2009

Je vois que l'on a affaire à un local! Toutes mes excuses...

J'y suis allé plusieurs fois et je te le concède, escarpé était peut être un peu fort, cependant pour un citadin plus habitué de l'air marin que de la neige fraîche, ces montagnes peuvent sembler plus colossales!

Écrit par : Etienne | 21/10/2009

Etienne, c’est émouvant ce qui tu as écris. Tu parais parler d'une expérience tellement intime et pourtant, et pourtant...je me sens Etienneana en ce moment-là...

Écrit par : Marcela | 22/10/2009

Luc, j'aime beaucoup aussi ce que tu écris… La semaine prochaine je prendrai le train vers le sud, Patagonia direction Antarctique, et porterai tes paroles dans le coeur!

Écrit par : Marcela | 22/10/2009

Des mots très justes, très émouvants..
Un bel hommage Etienne..

Écrit par : Anne | 23/10/2009

la nuit je mens merde à dire lire des conneries sur Bashung

Écrit par : Incipit | 24/10/2009

La semaine prochaine, j'aurai enfin avec moi deux dernières biographies de Bashung (Marc Besse et Mikaïloff).

J'ai entretemps lu les impressions du livre de Marc Besse, le plus parlé sur Internet. Récemment j’ai lu 'Lever de bâche sud les chemins obscurs du menteur nocturne' dans www.nonfiction.fr

A été lu par quelqu'un? Il y a un certain avis pour partager? ...

Écrit par : Marcela | 24/10/2009

lorsque j'ai vu cce post pour la première fois, la pureté et la lumière de la photo m'ont fait m'évader; Puis j'ai lu le texte...

Écrit par : Greggory Eess | 13/11/2009

Les commentaires sont fermés.