website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2016

Un Apache dans mon commerce...

 

 

bashung apache.jpg

Magnifique dessin de Franck Telliac

 

Bashung, m'a accompagné toute ma vie, dans toutes mes étapes, bonnes, mauvaises, et ce depuis, presque 30 ans...

Mon premier souvenir est je crois, " J'sors avec ma frangine", lors d'une soirée entre potes, quelques bières, quelques pétards, et beaucoup de rire. C'est mon premier souvenir, ma première rencontre Bashungnienne. Bashung m'a accompagné toute ma vie dis-je, dans toutes les étapes, et une étape importante, colossale, frissonnante, j'en ai entamé une il y a peu... Il y a peu, j'ai ouvert une petite boutique, une petite boutique à moi, un commerce, ou je m'efforce de donner du bon, du bon goût, du plaisir, de la chaleur humaine...

Dans ce petit et modeste commerce, ou d'habitude il est bien rare d'entendre de la musique, moi je me fais un plaisir, un grand plaisir, un immense plaisir, à y diffuser mes auteurs préférés, parfois voire souvent décalés des classiques radiophoniques. Dans ce commerce de bouche, dans ma boucherie plus précisément, j'aime alors y diffuser Gainsbourg, Bashung, Darc, Fontaine, Arno, Bowie, Iggy Pop et quelques autres  ! 

Le plus beau, le plus fort, c'est quand cela engage une discussion avec mes clients. L'autrefois, alors que le Bash' claironnait Hey Joe, un client me dit " je n'ai jamais entendu Hendrix dans une boucherie !!" Quelle joie, quel bonheur d'entendre cela, car, c'est belle et bien là le but recherché également... Partagé un plaisir supplémentaire, ouvrir des portes nouvelles, élargir en ce lieu les possibles discussions ! Ce  jour-là, j'ai donc jaspiner avec mon interlocuteur, pour lui dire que cette version était interprété par Bashung; et nous avons échangé autour de l'Apache un long moment, conclue par la transmission de l'url de la présente page !

Un autre jour, alors que sévissait Play Blessure (si si Play Blessure dans une boucherie ! ) entre mes murs, un client attendait patiemment son tour, puis, quand je m'adressa à lui, il me dit " C'est rare d'entendre Bashung dans une boucherie, mais en plus Play Blessure!!" Et là, il y eu une intense complicité, ainsi qu'une solide discussion ! Que ce client me ressorte Play Blessure...

Si je m'autorise ce parallèle quelque peu personnel, ce n'est aucunement pour vous narrer ma vie professionnelle, mais pour partager avec vous ce monument de partage et de complicité que la seule diffusion d'une musique peu créer. Et lorsqu'il s'agit de notre Apache Adorée, c'est encore plus fort, car Bashung véhicule des valeurs fortes, nobles, et plaît souvent aux gens d'esprit...

 

 

Osez, Osons ! 

 

Merci à Franck pour son magnifique dessin; une fois de plus ! petit rappel sur cette plume que j'adore...

http://www.monsieurbashung.com/archive/2014/09/28/bashung-croque-par-franck-telliac.html

Commentaires

une belle , une bien belle découverte que ce blog qui me trouble et me remplit d'émotion
moi aussi a ton image et pour reprendre tes propos le bash m'a accompagné depuis pizza et il a fait la route avec moi.... toujours
Banalement avec vertige puis rebel et aficionado ,le reste sigles ,albums a suivi et les années ont passées
j 'était au premier rang pour l'un des derniers concerts a l olympia ou Alain fatigué , épuisé luttait et encaissait il savait qu' ce serait l un de ses ultimes tour de piste
et les premiers rangs pleuraient crois moi je ne suis pas près d 'oublier

ci dessus lien vers mon blog ou il y est dignement représenté

http://jimboland.hautetfort.com/
bien a toi
P

Écrit par : jimbo | 16/09/2016

Cher Jim'

Ravi, que ces quelques pages, puissent te ravir! Bien que moins actives, elles le resteront, jusqu'au bout...Je me souviens avoir déjà parcouru ton blog également...

Oui, comment oublier ces derniers concerts, ces fortes émotions. Aujourd'hui encore, je me faisais la réflexion de me dire, mais pourquoi ? Pourquoi avoir tant pleuré, tant souffert à son départ... Simplement parce qu'il est une part de ma vie.

A très vite alors...

Écrit par : MonsieurBashung | 16/09/2016

merci de ta reponse
peut tu mettre lien vers mon blog sur le tien
please
P

Écrit par : jimbo | 18/09/2016

Les commentaires sont fermés.