website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2011

La Nuit Je Mens ?

bashung,la nuit je mens,fauque,les valentins,fantaisie militaire

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
Au fond des criques
J'ai fait la cour à des murènes
J’ai fait l'amour j'ai fait le mort
T'étais pas née

podcast

La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Je m'en lave les mains
J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho

saut-a-l-elastique-t13631....jpg
°
.
La Nuit Je Mens ( Alain Bashung- jean Fauque / Alain Bashung- Les Valentins )
 
Fantaisie militaire ( 1998 )
°
.

Honteusement détourné et posté par Olivier

16/10/2010

La Nuit Je Mens

La nuit je mens..jpg


podcast

°

version acoustique ( duos-raretés-documents / intégrale "A perte de vue" )

podcast

°

 

La Nuit Je Mens ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain Bashung- Les Valentins )

Fantaisie Militaire ( 1998 )

 

Olivier

 

03/05/2010

Tes pensées

 

SNC19274.jpg

J'ai fait la saison
Dans cette boîte crânienne
Tes pensées
Je les faisais miennes
T'accaparer seulement t'accaparer
D'estrade en estrade
J'ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose


podcast



La nuit je mens ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain Bashung )
Fantaisie Militaire ( 1998 )

 

posté par Olivier

03/11/2009

J'ai dans les bottes des montagnes de questions


J'ai dans les bottes....jpg

Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho


J'ai fait la saison
Dans cette boîte crânienne
Tes pensées
Je les faisais miennes
T'accaparer seulement t'accaparer
D'estrade en estrade
J'ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose

podcast

 

La nuit je mens ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain Bashung )

Fantaisie Militaire ( 1998 )

 

détourné et posté par Olivier

19/10/2009

L’hymne à mon héros

2002-10-27_Gresse-en-Vercors01.jpg

Ce fut la première, ma première fois, avec Bashung. Celle qui laisse un souvenir que l’on n’oublie jamais, celle qui nous marque à vie, celle que l’on veut revivre. Elle est pour moi, indéfinissable, hors-du temps et parfaite, comme à la première écoute.

La nuit je mens. Elle sonnera toujours en moi comme celle de l’apprentissage, l’époque ou je perdis ma « novicité »   

Dans le Vercors, c’est sur deux fronts qu’elle m’attaque. Tantôt susceptible de me faire pleurer, ces morsures de murènes que peut nous offrir la vie. Tantôt elle me rend cette force que je croyais avoir perdue. Alors je le prends ce train, cet express à travers la plaine et je repars au combat. Résister, c’est ça oui c’est ça.

C’est ainsi, dans ces longues nuits d’hiver ou ces étranges étés, que je vogue à Ostende ou Sfax, j’y reviens toujours par moment, car elle résonnera toujours comme l’hymne à mon héros

Et oui, son écho subsiste encore et encore, en moi et dans les gorges escarpées du Vercors…