website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2010

Trompé d'érection

T'aims plus que je t'attache.jpg

S'agirait pas de se tromper d'érection
Allez vous plaindre à la direction

T'aimes plus que je t'attache
Au radiateur
Tu veux plus que je t'arrache
Le papier à fleurs
Regarde-moi dans les yeux
A quoi on joue
Tu me prends au sérieux
Moi pas du tout

J'ai vu des experts
Tous ivres morts
Secouer des shakers
Ce soir on sort
Tourne la dynamo...


Trompé d'érection ( Alain Bashung- Serge Gainsbourg / Alain Bashung )

Play Blessures ( 1982)

erreur volontaire postée par Olivier

03/01/2010

France 5 le 3 janvier 2010, 16h10

Bashung_1982.jpg
J'ai allumé la télé sans trop y croire, un peu craintif même. Je m'attendais à une de ces émissions bateau, dans lesquelles on aurait raconté une énième fois que Bashung c'était Gaby, vertige de l'amour et Osez Joséphine, avec des images ressassé une 500ème fois et des commentaires plus plat les un des autres.
Et j'ai bien fait de laisser une chance à ce super reportage que je viens de voir!
 
En effet, le style déjà m'a plu d'entrée! On ne voit pas que du Bashung, mais on suit au fil de reportages d'archives toute l'actualité qui a entouré sa musique, à chaque moment clé de sa carrière. De plus les images, de très nombreux inédits, même beaucoup non-vu sur les récents coffrets (à l'arrière des Berlines nottament).
On parle bien sur des tubes, mais aussi de tout le reste, on regrettera seulement que (bien forcé dans une émissions d'une heure) que certains passages importants on était passé brièvement (play blessures et l'imprudence nottament)
Un grand conseil à tous les Apaches, si vous pouvez trouver un podcast de cette émission je vous le sur-recommande.  J'y ai appris un tas de petit détails, participations et autres anecdotes.
Un grand merci à Mr Jacques Pessis à la réalisation qui a su, au cours d'un après midi pluvieux, perpétuer la légende !

Je suis l'Homme à Tête de Chou

L'Homme à Tête de Chou....jpg

Je suis l'homme à tête de chou
Moitié legume - moitié mec
Pour les beaux yeux de marilou
Je suis aller porter aux clous ma remington
Et puis mon break
J'etais à fond de cale à bout de nerfs,
J'avais plus un kopek

Du jour ou je me mis avec elle
J'perdis a peu près tout
Mon job, la feuille de chou à scandale
Qui me donnait le beefsteack

J'etais fini, foutu, échec et mat au yeux de Marilou
Qui me traitait comme un blanc-bec
Et me rendais a moitié coucou

 

L'Homme à Tête de Chou ( Serge Gainsbourg ) 1976

version Bashung ( sortie prévue 2010)

détourné et posté par Olivier

02/01/2010

Rebel

3-photos-culture-musique-Bashung-1981_articlephoto.jpg
Je serai toujours cet étranger
Au regard sombre
Un rebel dans vos villes de contraste

01/01/2010

Alain Bashung : 01 01 2010

 

bashungblackandwhite.jpg

 

Je vous souhaite à toutes, à tous, une année pleine de force et de tendresse… et d'émotion.

Je vous souhaite une année resplendissante.

 

Pour le monde entier, celui qui nous entoure, l’année 2009 est celle de la disparition de Mickael Jackson, pour nous, pour vous, pour moi ; elle est celle du départ de notre Apache préféré, le plus beau, le plus fort le plus grand des Indiens ; ALAIN BASHUNG.

Vous savez, Nous savons ; et Je sais ; que rien ne sera plus comme avant. Il ne sera plus là comme avant, mais il sera là tout de même, beau fort puissant. Nous ne guetterons plus le nouvel album studio, mais nous guetterons aux travers des textes que nous croyons connaître et maitriser, une nouvelle fantaisie, militaire ou pas.

Nous garderons l’Imprudence comme mode de vie, et comme référence. Nous n’oublierons jamais de notre vie d’abandonner les jumelles pour ne garder que le flou, de désosser les DS et de changer d’adresse.

Nous n’oublierons pas d’être des Volontaires prêtent à s’ouvrir le canadair si il le faut, à délaisser les grands axes pour prendre les contres allées. Nous n’oublierons jamais de notre vie, qu’elle soit courte ou longue, ce que cet Homme Libre nous a apporté, tout au long de ses mots, des ses notes, de ses concerts de ses albums. Nous n’oublierons jamais, dans les moments les plus profonds, les plus durs, le dernier beau message que ce boxeur hors norme nous a livré ; celui du Courage.

Nous n’oublierons jamais cette dernière tournée qui était à vivre en direct pour capter le souffle de ce bel Animal, nous n’oublierons jamais les années passées à ses côtes, les larmes du 14 Mars.

Vous avez, Nous avons ; et J’ai grandi avec Bashung, comme un fil, une lumière, un chemin intéressant que nous avons découvert un jour quel qu’il soit, et que nous n’avons plus jamais quitté ; car la lumière de ce chemin à toujours été intense ; et… différente.

 

Pour Vous, Pour Nous, Pour Moi, c’est impossible, incroyable ; inimaginable. Impossible encore d’écrire le mot fatidique. Alain Bashung est encore là, et bien là, et pour longtemps ; et pour toujours !

Sa gueule ses mains ses mots, seront à jamais gravé dans le bloc note de ma vie, de mon histoire ; gravé à jamais dans les lobes de mon cerveau.

Il est beaucoup trop rare dans la vie d’avoir une telle rencontre, un tel Amour ; une telle Passion ! Alors réjouissons nous de l’avoir ; et de l’avoir pour toujours…

 

Je vous souhaite à toutes, à tous, très Chères Lectrices, très Chers Lecteurs, des rencontres aussi vives que celles ci, aussi profondes ; aussi intenses.

Je souhaite Vous remercier intensément (ainsi que les trolls) de votre présence sur ce lieu, de vos commentaires, de vos visites quotidiennes, de votre engouement ; de votre Amour pour Bashung.

 

Je souhaite Remercier du plus profond de Moi, Olivier le créateur fou d’Image, et Etienne l’Insaisissable Poète, qui m’ont suivi dans cette belle aventure ! Je tiens à les remercier publiquement, sans eux, ce site ne serait pas ce qu’il est.

Nos différences complémentaires, siéent bien à l’image de Bashung ; et j’en suis « fier »

 

Merci de nous lire et de faire vivre ce site par vos avis, impressions, comments’ et autres encouragements. Merci vraiment ; vous nous êtes précieux !

Nous avons Tous, fidèles Lectrices, fidèles Lecteurs, un RDV en 2010 autour de Bashung Tous ensemble ; Don’t Forget !

 

 

Merci à toi que j’Aime, que j’Aime par dessus tout, qui m’a tant donné, tant appris, merci à toi de m’avoir guidé aidé ; sauvé !

Je t’Aime d’un Amour Indescriptible, illégal, incompréhensible. Je t’Aime d’un Amour éternel et indétrônable, insoluble et incassable.

Merci pour les chemins que tu m’as ouverts, et que tu m’ouvres encore ; et pour ceux insoupçonné que tu m‘ouvriras demain.

 

Je t’Aime ; tout simplement.


Greggory Eess