website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2010

Alain Bashung : 01 01 2010

 

bashungblackandwhite.jpg

 

Je vous souhaite à toutes, à tous, une année pleine de force et de tendresse… et d'émotion.

Je vous souhaite une année resplendissante.

 

Pour le monde entier, celui qui nous entoure, l’année 2009 est celle de la disparition de Mickael Jackson, pour nous, pour vous, pour moi ; elle est celle du départ de notre Apache préféré, le plus beau, le plus fort le plus grand des Indiens ; ALAIN BASHUNG.

Vous savez, Nous savons ; et Je sais ; que rien ne sera plus comme avant. Il ne sera plus là comme avant, mais il sera là tout de même, beau fort puissant. Nous ne guetterons plus le nouvel album studio, mais nous guetterons aux travers des textes que nous croyons connaître et maitriser, une nouvelle fantaisie, militaire ou pas.

Nous garderons l’Imprudence comme mode de vie, et comme référence. Nous n’oublierons jamais de notre vie d’abandonner les jumelles pour ne garder que le flou, de désosser les DS et de changer d’adresse.

Nous n’oublierons pas d’être des Volontaires prêtent à s’ouvrir le canadair si il le faut, à délaisser les grands axes pour prendre les contres allées. Nous n’oublierons jamais de notre vie, qu’elle soit courte ou longue, ce que cet Homme Libre nous a apporté, tout au long de ses mots, des ses notes, de ses concerts de ses albums. Nous n’oublierons jamais, dans les moments les plus profonds, les plus durs, le dernier beau message que ce boxeur hors norme nous a livré ; celui du Courage.

Nous n’oublierons jamais cette dernière tournée qui était à vivre en direct pour capter le souffle de ce bel Animal, nous n’oublierons jamais les années passées à ses côtes, les larmes du 14 Mars.

Vous avez, Nous avons ; et J’ai grandi avec Bashung, comme un fil, une lumière, un chemin intéressant que nous avons découvert un jour quel qu’il soit, et que nous n’avons plus jamais quitté ; car la lumière de ce chemin à toujours été intense ; et… différente.

 

Pour Vous, Pour Nous, Pour Moi, c’est impossible, incroyable ; inimaginable. Impossible encore d’écrire le mot fatidique. Alain Bashung est encore là, et bien là, et pour longtemps ; et pour toujours !

Sa gueule ses mains ses mots, seront à jamais gravé dans le bloc note de ma vie, de mon histoire ; gravé à jamais dans les lobes de mon cerveau.

Il est beaucoup trop rare dans la vie d’avoir une telle rencontre, un tel Amour ; une telle Passion ! Alors réjouissons nous de l’avoir ; et de l’avoir pour toujours…

 

Je vous souhaite à toutes, à tous, très Chères Lectrices, très Chers Lecteurs, des rencontres aussi vives que celles ci, aussi profondes ; aussi intenses.

Je souhaite Vous remercier intensément (ainsi que les trolls) de votre présence sur ce lieu, de vos commentaires, de vos visites quotidiennes, de votre engouement ; de votre Amour pour Bashung.

 

Je souhaite Remercier du plus profond de Moi, Olivier le créateur fou d’Image, et Etienne l’Insaisissable Poète, qui m’ont suivi dans cette belle aventure ! Je tiens à les remercier publiquement, sans eux, ce site ne serait pas ce qu’il est.

Nos différences complémentaires, siéent bien à l’image de Bashung ; et j’en suis « fier »

 

Merci de nous lire et de faire vivre ce site par vos avis, impressions, comments’ et autres encouragements. Merci vraiment ; vous nous êtes précieux !

Nous avons Tous, fidèles Lectrices, fidèles Lecteurs, un RDV en 2010 autour de Bashung Tous ensemble ; Don’t Forget !

 

 

Merci à toi que j’Aime, que j’Aime par dessus tout, qui m’a tant donné, tant appris, merci à toi de m’avoir guidé aidé ; sauvé !

Je t’Aime d’un Amour Indescriptible, illégal, incompréhensible. Je t’Aime d’un Amour éternel et indétrônable, insoluble et incassable.

Merci pour les chemins que tu m’as ouverts, et que tu m’ouvres encore ; et pour ceux insoupçonné que tu m‘ouvriras demain.

 

Je t’Aime ; tout simplement.


Greggory Eess

 

... Et encore bananier !

bananier_2_copie1-1.jpg

Meilleurs voeux  pour 2010

Olivier

31/12/2009

Au milieu des brumes

barbaramensch.jpg
Tête brûlée
J’ai plus qu’à m’ouvrir le canadair
N’essayez pas de m’éteindre
Je m’incendie volontaire
A l’analyse il ressortirait
Que je suis pas d’équerre
Vol de nuit sur l’Antarctique
J’attends la prochaine guerre

Jamais d’escale
Jamais de contact
Avec l’ordinaire
Perdu la boussole le compas
Erreur volontaire

Frôler des pylônes
Des canyons
Frôler l’éphémère
Si tu touches
Si tu te crashes
Tu rentres dans le légendaire
 
Réalité
Réalités
 Punition exemplaire

Si c’est pour jouer les fugitifs
Moi je suis volontaire

29/12/2009

Dans les herbes folles

Dans les herbes folles !.jpg

Mes prisons
Sont des ruelles
Des cris des rituels

Des fois je prie
Des fois j’me réfugie

Rendez-vous sur la lande
Et qu’enfin cesse l’hallali
Qu’on me presse une orange
De ma peine je ferai mon lit
Dans les herbes folles
Tu peux courir
Pour des aveux

Non-lieu
Non-lieu ...


podcast

 

Mes Prisons ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain Bashung )

Fantaisie Militaire ( 1998)

Dimanches à l'Elysée ( 2009 )

détourné et postée par Olivier

24/12/2009

Joyeux Nobel

 

Joyeux Nobel .jpg

Et encore bananier

 

Elle passe la douane avec Eddy
Je prends soin du canari
Je noie le poisson rouge deux fois par jour
Il te reste fidèle
Joyeux Nobel et encore bananier
J'annule la manucure, ça lui fera les pieds

Elle a tellement plu qu'elle est encore toute mouillée
Elle est encore toute mouillée
Tellement beaucoup qu'elle a plu
Galope, galope
Galope, galope

Elle passe la douane avec Eddy
Par un bel après-midi
Je brule un cierge à Saint-Denis, d'avance merci
Je rêve tout haut sur une grande échelle
Depuis que le pompier casque
P as de nouvelle, nouvelle vague
L'année dernière à marée basse

Galope, galope
Galope, galope

photophores-boules-noel-argent-450.jpg

podcast

 

Douane Eddy ( Boris Bergman / Alain Bashung )

Passé le Rio Grande ( 1986 )

détourné et posté par Olivier