website statistics

03/01/2014

De pochettes d'albums en sondage...

bashung-la-bio,M26527.jpg

Ces derniers mois, votre fidélité et participation légendaire, m’ont permis de recueillir vos avis de Tête d’Apache en liberté à la question suivante:

Quelle pochette d’album parmi le choix suivant préférez-vous ?

Voici vos résultats...

Play Blessures           34.35%

Novice                        24.42% 

Roulette Russe          14.5%

Pizza                          13.74%

Passé le Rio Grande  8.39%

Figure imposée          4.58%

 

Ce sont les flammes de Play Blessure qui brûlent en première place. Peut-être un des albums les plus emblématiques de Bashung, surprenant, déroutant... Sublime ! On sait que l’on peut voir dans ces flammes les granges qui dans son enfance, brûlaient dans son voisinage pour d’obscures raisons...

La noirceur de Novice a également marqué les esprits, treize ans avant le noir de L’Imprudence... J’aurai en revanche vu Passé le Rio Grande un peu plus haut dans les résultats. Pour Figure Imposée qui ferme la marche, il est fréquent de constater que cet album est souvent « le moins aimé » des albums studio de l’Apache ! Comme si d’une manière générale, il était moins aisé de le cerner, le définir ; se l’accaparer peut-être.

Pour Pizza et Roulette russe, je ne suis pas surpris qu’il soit si proche, il y a, quelque part, un lien commun avec ces deux pochettes ; je ne pourrai vous dire lequel d’ailleurs...

Une nouvelle année commence donc sur ces doux résultats collectés grâce à votre précieuse présence, et j’en profite pour vous souhaiter à toutes et à tous, une année riche en émotions, en projets, en dépassement de soi...  en musique !

Je veux également vous remercier très sincèrement de votre fidélité en ces pages... Bashung Un jour, Bashung Toujours !

 

Greggory Eess


Prochain article à paraître :

MonsieurBashung a Lu :

Christophe Dabitch – Christophe Goussard

Le corps juste

Hamid ben Mahi-AlainBashung

28/11/2013

Dernières Nouvelles de Frau Major : Alain Bashung était là !!

 

logo frau major.jpgIl y a des moments paraît-il, touchés par la grâce... Des instants suspendus dans le temps !

Pour moi le dernier en date – que je peux me permettre de vous livrer ici en tout cas -  c’était Jeudi 21 Novembre dans une salle de théâtre Bordelaise. J’avais pris soin à dose raisonnable, de transporter quelques effluves de vodka pour me tenir compagnie en cette belle soirée. J'entrai dans ce théâtre et pris donc place dans le moelleux fauteuil d’une salle que je découvrais, et la miracle; je pouvais déjà savourer des sons Bashungnien depuis la scène ; et en live !!!!!

Ils étaient là, ils étaient tous là j’vous dis M’sieur le Commissaire !! Je les ai vu de mes yeux sur scène, entrain de nous balancer du Bashung, alors que la salle était encore toute éclairée, et que le public prenait place dans le murmure propre à ce moment là.

Ils étaient tous là...Tous estampillés Tête d’Apache !! Et AOC s’il vous plaît, pas d’AOP ici !! Que les vrais ; les vrais de vrais !!  

Nous ne nous étions pas retrouvé depuis oh ba, depuis le 14 Décembre 2008 tiens !! Ah lala... Et ils étaient là, Yan Péchin, Jean-François Assy, Arnaud Dieterlen, et Bobby Jocky .

Ensemble...

La magie commence ici (que j'ai capté pour vous), et dès cet instant, la première sensation qui vient, qui m’est venue, et qui ne me lâchera pas un zeste de la soirée ; c’est que Bashung allait arriver...

J’ai vraiment cru, j’y ai vraiment cru ! Tout le long du spectacle le gars que j’y ai cru... et une chose est sûre chères lectrices, chers lecteurs, c’est que ce soir là Alain Bashung était belle et bien là ...

Et les lumières se tamisent, et la magie s’amplifie.

Un narrateur au parlé sobre – comme pour mettre en avant le personnage - et passionnant, nous raconte un parcours, une histoire, des choix de vie, des chavirages, des revirements. Pierre Mikaïloff nous conte la vie de l’Apache, tout en laissant Frau Major nous raconter sa vie à elle, de près ou de loin, vécue avec l’Apache.

Je peux vous assurer que la Frau Major, vous z'oubliez pas une soirée passée avec elle... Toujours à fond hein, et le père Bashung il y a laissé sa trace !! «  T’as toujours eu un parolier d’avance t’as toujours eu une fille d’avance » qu’elle dit !!

Et pendant que ça narre et pendant que ça cherche à panser la plaie, y’a toujours les AOC qui jouent !! Ca joue du Bashung, tendrement, lentement, savoureusement... Puis pour contrer toute cette générosité pour appuyer dans le down, pour pousser dans le up, y’a toujours quelqu’un hein !! Ouais, ben il est là aussi !!  «  Ta carrière elle est derrière toi »  qu’il lui a dit !! Ah ça Gaby y sait pas qui s’est mais, il l’aime bien ! J’vais vous dire que Play Blessure y s’en souvient lui aussi !!! Y préfère Osez Joséphine hein l’salaud !! L’en a eu pour son pognon !!!

Tel, est le tableau qui s’offre à nous pour nous faire partager une vie au travers d’une œuvre. Chloe Mons, Kent, Daan apporteront leurs voix et leurs sensibilités. Chloe Mons très touchante avec Station-service, Kent dynamite Gaby, et Daan savoure Comme un lego.

Je crois que cette soirée m’a permis de... boucler la boucle ! Tout en me laissant l’impression que tout n’est pas fini, et que l’œuvre vivra... La boucle comme si c’était le concert que je n’avais pas pu voir... le ticket non utilisé...un cadeau !

C’était tout simplement grandiose, un temps suspendu, des retrouvailles émouvantes, et un hommage même si je n’aime pas le mot, à notre héro.

Putain de  Jack !!

Lisa Pajon qui interprète Frau Major est... exceptionnelle ... Je sais, je sais, je vous dis depuis le début que c’est grandiose superbe exceptionnel mais... c’est comme ça !! Frau Major est vraiment superbe ! Sacré carnet vert, presque un fil rouge !!

N’ayant pu assister aux représentations Parisiennes  j’ai longtemps attendu ce spectacle ; et je sais pourquoi... Mais je ne m’attendais pas à une telle force émotionnelle !!

Du Bash du début à la fin...

Alors on a pas envie que le show finisse. D’abord parce qu’on est bien, qu’on écoute Bashung, qu’on vous parle de lui ; alors pourquoi partir ?  C’est comme avec la biographie de Gilles Verlant sur Gainsbourg, 698 pages que vous dévorez mais plus vous approchez de la fin, moins vous avez envie que ça finisse. Parce que la, fin on la connait tous !

C’est tellement beau de voir tous ces talents réunis pour rendre hommage à un être que vous aimez... la vie est bien faite parfois !!

Si vous n’avez rien compris à mon "résumé scénique", c’est normal, Dernières nouvelles de Frau Major est un OVNI ! Je ne peux donc pas vous le définir... Tout simplement vous conseiller de faire de votre mieux pour que votre ciboulot d’Apache en liberté dans la jungle d'aujourd'hui; puisse vivre en live cette expérience.

Il y a biensûr pleins de choses que j'aimerai vous dire, mais, comment puis-je vous faire ressentir par exemple le climax qui s'échappe de By Proxy, quand Frau s'emballe, quand Yan Péchin nous le sert crescendo avec un pic vertignineux... Pourrais-je vous faire comprendre ce qui émane de scène quand se fredonne sur les cordes les accord de A perte de vue, et que forcément, ça vous rappelle 2008, l'intensité et le sens de ce morceau sur scène... Serai-je capable de vous redire une dernière fois que j'ai vraiment cru que Bashung allait arriver !

Non, non, je n'arriverai en rien à vous transmettre ce que j'ai ressenti... Alors vous peuple Bashungnien n'hésitez pas à user des  divers modes de transports que nous offre notre époque, et faîtes ce pélerinage; il vous fera du bien !!! 


 

88283.jpg

Autre article sur Monsieurbashung.com : ICI ! 

 

 


01/11/2013

La nuit je mens...

 

5955596892_b8cc5bba81_b.jpg

...Je prends des trains à travers la plaine


                                                                                                                                         Photographie de Tom Danneman

19:01 Écrit par Etienne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

24/09/2013

La scandaleuse disparition de Gilles Verlant !

 

verlant1.jpg

 

Vous connaissez l’histoire de Gilles Verlant, comment il vécu, comment il est...

Incroyable ! Il y a dans la vie, des choses des actes incroyables ! En cela, il y a au moins deux choses Incroyables concernant Gilles Verlant : Sa connaissance Gainsbourienne; et... sa disparition ; Incroyable !!!

Cet homme, dont le timbre de voix parlait à beaucoup d’entre nous, même à ceux qui ne le connaissait pas, avait la faculté de vous intéresser sur un sujet qui ... ne vous intéressez pas (il paraît qu’il est possible de ne pas être intéressé par l’histoire du rock !! ) !

Il était de ceux, si avenant, si intéressant, si passionné, qu’on ne pouvait que l’écouter ! Il y avait toujours, dans une chronique de Gilles Verlant, un petit détail à retenir, à apprendre ; à savourer. Toujours une petite anecdote que l’on ressortait plus tard en soirée, entre amis, suscitant ainsi le sourire de la jolie brunette que l’on convoitait...

verlant.jpgGilles Verlant c’est l’auteur de LA bio sur Serge Gainsbourg. Combien de fois ai-je recommandé ce livre? Quel degré de plaisir ai-je pris à lire ce magnifique ouvrage m’apprenant tout ce que je ne savais pas sur Dieu le Père? Combien de temps, puis-je passer juste à fixer cette noire couverture sur ma blanche étagère... Et lire ta dédicace...

Gilles Verlant c’est la voix qui vous berce, la voix réconfortante, le repère! Une chronique radio de Gilles Verlant, c'est comme  l'heure du thé, on l'attend, et c'est agréable, apaisant... Avec Gilles Verlant, on est sûr de ne pas être déçu, et c'est tellement rare, vous le reconnaîtrez bien, dans ce monde qui nous entoure.

Gilles Verlant c’est un sourire, une joie de vivre, peut-être sa Belge attitude y est pour quelque chose ! Vous chers voisins et chères voisines, vous qui savez être si simple et jovial quand nous nous sommes éternellement insatisfaits et tristes.

Gilles Verlant c’est la passion incarné, et Victor Hugo disait «  Tout homme persuadé persuade, toute passion est éloquente »

Gilles Verlant c’est une superbe rencontre, et un triste départ ! Triste départ qui alourdie la liste, et réduit la seconde liste, la liste de ceux qui reste, à... plus grand monde. J’ai souvent peur que mes autres mentors partent. Peur de me sentir orphelin,  peur d’être abandonné, ces départs me font mal, je me sens isolé, marginal, ils sont pour moi comme une grosse couverture qui me protège... Je pense à ma Brigitte, je pense à Arno... C’est Brigitte que j’écoute là maintenant... « J’ai l’honneur d’être » ; c’est beau comme titre d’album hein ! c’est beau hein j’ai l’honneur d’être ; moi j’ai l’honneur de t’avoir connu, c’est pas mal aussi !!

Je n’y crois toujours pas... Alors que Bénabar et Christophe Mae continue de chanter, toi, tu as tout simplement... glisser dans un escalier... Dis-moi que ce n’est pas vrai... Je n’ai de cesse de prononcer ton nom, de regarder ta photo, je n’y crois pas, tout simplement je n’y crois pas Merde !  

Qui va me conter ce que je ne sais pas sur Ziggy Stardust et consors ? Qui va parfaire ma squelettique culture rock’n rollienne ? Qui vais-je écouter, quelle voix ronde et suave va me raconter le backstage des concerts, des concerts d’avant ma naissance, des concerts de demain, qui va ? Qui ?

Gilles Verlant, il paraît que c’est fini, c’est si scandaleusement triste, si scandaleusement incroyable, si scandaleusement douloureux ; et pas du tout rock’n roll...

 

Gilles putain, la prochaine fois, mets des patins...

1239492_10201496395625762_1822415267_n.jpg

Merci à Frédéric Dubus pour l'utilisation de son oeuvre, et pour m'avoir fait sourire de cette triste nouvelle

Dessin paru dans la Dernière Heure du 21 Septembre 2013

15/07/2013

Bashung - Roussel Re-Play Blessures ... A découvrir !

play blessure.jpg

 

Un rapide passage pour annoncer la retransmission ce soir sur France-inter de la reprise de l'album culte !

toutes les infos ici :

http://www.franceinter.fr/emission-soiree-speciale-aux-francofolies-gaetan-roussel-re-play-blessures

On se retrouve après dégustation !

Enjoy(ez) Bande d'Apaches  !!