website statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2009

La tenue léopard

958b0ec68e_6e7ae0ce0f694de41f83e2add4f6650fd76e7d133793f85251cd2b8e57bec66f.jpg

Après d'âpres hostilités
Tu me prenais la main et ça tournait
Tu me disais
C'est la faute au cerveau
Ces faux départs
Drapés dignes
Reprenons les grandes manoeuvres
La tenue léopard
Je ne suis là que pour toi
Je ne suis là que pour toi
J'ai un songe
Une hypothèse
Un projet de baise

C'est le fruit d'une mûre réflexion
Mais plutôt une pulsion
Sans nom sans définition
Mon unique solution
Pure laine coton
C'est pas le fruit
C'est pas la saison
C'est pas la raison


Apres D'apres Hostilités ( Alain Bashung- Jean Fauque / Alain Bashung )

Chatterton ( 1994)

photo Kathy Le Sant

posté par Olivier

22/10/2009

J'me suis perdu, j'reconnais pas

Toujours sur la ligne blanche....jpg

Toujours sur la ligne blanche

Mes yeux sont dans le miroir où je les ai laissés
Je me reconnais même plus sur vos journaux
Comment s'appelle cet endroit
Je me suis perdu, je reconnais pas
J'ai pas bien lu le scénario

Je me souviens d'une autoroute...
Coupée en deux
J'ai pas vu le panneau...
Je fermais les yeux

Toujours sur la ligne blanche

Toujours sur la ligne blanche ( Boris Bergman / Alain Bashung )

Roulette Russe ( 1979 )

 

Image créée par Olivier, posté par Olivier

19/10/2009

L’hymne à mon héros

2002-10-27_Gresse-en-Vercors01.jpg

Ce fut la première, ma première fois, avec Bashung. Celle qui laisse un souvenir que l’on n’oublie jamais, celle qui nous marque à vie, celle que l’on veut revivre. Elle est pour moi, indéfinissable, hors-du temps et parfaite, comme à la première écoute.

La nuit je mens. Elle sonnera toujours en moi comme celle de l’apprentissage, l’époque ou je perdis ma « novicité »   

Dans le Vercors, c’est sur deux fronts qu’elle m’attaque. Tantôt susceptible de me faire pleurer, ces morsures de murènes que peut nous offrir la vie. Tantôt elle me rend cette force que je croyais avoir perdue. Alors je le prends ce train, cet express à travers la plaine et je repars au combat. Résister, c’est ça oui c’est ça.

C’est ainsi, dans ces longues nuits d’hiver ou ces étranges étés, que je vogue à Ostende ou Sfax, j’y reviens toujours par moment, car elle résonnera toujours comme l’hymne à mon héros

Et oui, son écho subsiste encore et encore, en moi et dans les gorges escarpées du Vercors…

Bingo !

Bashung bingo....jpg
Tu m'as gagné au bingo
C'était moi ou le chihuahua
D'accord je suis pas un cadeau
Je tâche un peu mais je ne déteins pas

(...)

Oh ferme les yeux j'arrive
Je débarque expresso viens m'ouvrir
Oh coucou la surprise
J'ai peur des retours et c'est pas recommandé


Retours ( Boris Bergman / Alain Bashung )
Pizza ( 1981 )

détourné et posté par Olivier

13/10/2009

Voies d'eau dans la coque du Poséidon

Sombre_bassin.jpg
Est-ce un espadon
L'oeuf d'un esturgeon
Ou un concours de circonstances
Qu'aurait engendré ce paysage désolé
De n'être pas resté ?